Actualités

Photos du mois

Mesure de protection pour un couple d'Aigles Royaux dans les Ecrins

27 ans que l'aire était inoccupée. Et voilà que, cette année, un couple d'aigle royaux a entrepris d'y installer son nid, juste dans le secteur d'escalade d'Orage d'étoiles, à Ailefroide. Alors, pour donner toute ses chances à la reproduction du rapace, le directeur du Parc national des Écrins a pris un arrêté afin d’interdire l’accès à trois voies, jusqu’au 31 juillet 2017:
Des panneaux d’information ont été installés pour informer les grimpeurs et leur demander de ne pas grimper dans ces voies et de se reporter sur les autres voies du secteur d’Ailefroide.

Qu'on se le dise !

Des fonds pour l'Aigle Royal.... en Ecosse

— Source : BBC —

Un financement de 1,3 millions de livres Sterling a été accordé pour réintroduire massivement l'Aigle Royal en Ecosse.
Il ne reste actuellement qu'entre deux et quatre couples dans les régions de Dumfries and Galloway et des Borders au sud d'Edimbourg. Le South of Scotland Golden Eagle Project souhaite faire de l'aigle un oiseau des plus communs.

Aigles royaux en Ecosse

—  Source : Le Guardian  —

Un recensement organisé par le RSPB a dénombré 508 couples nicheurs en Ecosse en 2016. Menacés dans les années 60 par les pesticides organochlorés les rendant stériles, les aigles bénéficient d'une baisse des persécussions et d'une plus grande abondance de proies grâce à la diminution du surpaturage.
Malgré cette augmentation, l'Aigle royal en Ecossse n'occupe encore que les 2/3 de son habitat traditionnel.
The Guardian (2016) in Oryx 2017,51 (2)

Les observations de l'Aigle Royal dans les Ecrins

Le Parc National des Ecrins a établi sur son site Biodiv'Ecrins un atlas de la faune et de la flore du Parc national des Écrins.

 On y trouve, notamment sur la page consacrée à l'Aigle Royal la cartographie des observations du rapace depuis 1976 dans le massif des Ecrins. Les diverses espèces présentent dans le massif sont également cartographiées. Saluons cette initiative qui montre le dynamisme des agents du Parc en tant qu'observateurs.

Les rapaces dans l' Aude

Romain Riols

Le quotidien régional l'Indépendant de l'Aude publie dans son édition du 16 janvier une série d'articles sur les rapaces dans la région des Corbières. On y traite de l'Aigle Royal mais aussi du Gypaète et des autres vautours. L'article destiné au grand public revient sur les difficultés de la faune sauvage vis à vis du développement économique (éolien, lignes électriques...).Christian Riols de la LPO Aude apporte son expérience de naturaliste à l'article.

Réserve du Ranquas

Le numéro d’octobre de la revue goupil (127) présente un article sur la réserve du Ranquas située dans l’Hérault sur le plateau du Larzac. A l’origine de la réserve, l’installation d’un couple d’Aigles Royaux dans le causse. Un particulier Christian Petty achète dans les années 80, 200 ha de terrain autour de l’installation des aigles afin que ceux-ci ne soient pas dérangés. Il devra comme souvent affronter l’hostilité des riverains, mais sa conviction de réhabiliter le site « naturellement » est la plus forte. Christian Petty crée des mares, des zones coupe-feu, défriche et réinstalle des espèces végétales qui avaient disparu.

Les réservoirs pour l’irrigation, un piège pour les rapaces

La région de Valence en Espagne est équipée d’au moins un demi-millier de ces réservoirs d’eau cimentés par l’agriculture. Le découvreur (grâce à leur émetteur GPS) d’un couple d’aigles de Bonelli noyés en juin 2016 non loin du Parc National de la Sierra de Espadan a permis de dévoiler le problème.
Sur près de 200 cas de noyade entre 2000 et 2015 recensés dans la communauté de Valence, 78% concernent les rapaces, dont 10 aigles de Bonelli, 13 aigles royaux et 49 Grands-Ducs.
L’installation de rampes et de flotteurs pour échapper à la noyade devrait permettre d’améliorer la situation.

Aigle impérial d’Espagne

   La population mondiale de l’aigle ibérique (Aquila adalberti) est estimée à environ 1500 couples répartis entre l’Espagne et le Portugal. Une centaine de couples habite l’Andalousie.
L’année 2016 a vu un grand succès de reproduction dans le parc national de Donana = 9 couples dont 6 ont élevé 14 jeunes alors qu’en 2015 5 couples sur 10 présents n’avaient élevé que 6 jeunes. L’aigle impérial et le lynx pardelle sont les emblèmes menacés de Donana.
Quercus, Aout 2016