En PACA, la LPO redonne sa chance à un jeune Aigle royal

 Crédit photo : Grégory Delaunay

Découvert affaibli au sol en août dernier, il a été pris en charge par l’un de nos sept Centres de Sauvegarde et vient d’être relâché !

C’est sur le sol de Mons (dans le Var) qu’avait été trouvé le 31 août 2017 un jeune Aigle royal en piteux état. Sa taille et sa force avaient alors rendu nécessaire l’intervention des agents de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage pour sa capture. Après conditionnement, il avait pu être pris en charge par des bénévoles, direction le Centre régional de sauvegarde de la faune sauvage de PACA pour une remise sur pattes !
Les Centres de Sauvegarde, cadre principal de notre action de sauvetage

Créé au cœur du Parc naturel régional du Luberon en 1996, au Château de l’environnement à Buoux, le Centre est géré par la LPO depuis 2006. Il a depuis accueilli plus de 15 000 animaux !

Comme nos autres centres, il est avant tout destiné à la prise en charge d’oiseaux sauvages pour leur réinsertion en milieu naturel. Le Centre de la LPO PACA accueille aussi les petits mammifères. À son arrivée, chaque pensionnaire est diagnostiqué puis il est soigné, nourri et bénéficiera par la suite d’une rééducation en volière ou en piscine afin de reprendre sa masse musculaire. C’est aussi dans ces Centres (à l’Île Grande et Audenge en particulier) que nous sommes hélas trop souvent amenés à prendre en charge les oiseaux marins échoués, victimes des déversements d’hydrocarbures illégaux et des tempêtes.

En arrivant à Buoux, le constat est sérieux pour l’aigle : sous-développé, il est faible, déshydraté, et présente des parasites externes. Une radiographie effectuée par un vétérinaire bénévole confirme qu’il n’est heureusement pas blessé. Sa convalescence n’a donc duré que quelques jours, le temps pour lui de se refaire une santé avant son transfert en volière extérieure. Il a pu s’y remuscler pleinement avant son transfert dans une volière encore plus grande, assez longue pour lui permettre de déployer ses 2m30 d’envergure et de voler à nouveau !
L’émotion chaque fois retrouvée du relâcher

L’aigle a retrouvé sa liberté sous nos yeux ravis et ceux du public venu assister à cet évènement rare. Des images à visionner ici même !