LPO Aude

Contacts

LPO Aude
écluse Mandirac, ancienne gare de Gruissan-Tournebelle, 11100 Narbonne
Tél. : 04 68 49 12 12
Site internet: http://aude.lpo.fr
page facebook
 

Présentation de la LPO Aude

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) de l’Aude est une association de protection de l’environnement comptant près de 400 adhérents. Son équipe de huit salariés, épaulée par des bénévoles, œuvre pour la conservation des oiseaux et de leurs habitats, l’éducation à l’environnement et pour une gestion durable de l'environnement favorable à l'avifaune, au cœur d’une biodiversité exceptionnelle s’étendant du littoral aux Corbières.

L’Aigle royal dans l’Aude

Une population de mieux en mieux connue

La LPO Aude assure désormais le suivi des sites de reproduction afin de pérenniser les contrôles effectués au cours des précédentes décennies par J.-L. Goar et ses collaborateurs. Parallèlement à ce suivi annuel de la reproduction, est effectuée - à très petite échelle pour l’instant - la collecte d’informations sur le régime alimentaire de l’espèce. Des prospections de veille sont également menées pour déceler l’éventuelle réinstallation de l’Aigle sur d’anciens sites désertés de plus ou moins longue date, voire une occupation de nouveaux sites.

Les moyens d’action face aux menaces pesant sur cette espèce

En termes de conservation, toutes les zones actuellement occupées par l’Aigle royal sont incluses dans les nombreuses ZPS qui couvrent un bon tiers de la superficie du département de l’Aude. Les documents d’objectifs ne sont pas encore à ce jour tous élaborés : des actions sont prévues pour le maintien et la restauration des zones ouvertes constituant des terrains de chasse indispensables aux grands rapaces comme l’Aigle royal. De même y sont envisagées, dans les Corbières notamment, des actions visant à favoriser le redéveloppement des populations des principales espèces proies. Localement, la création croissante de placettes d’alimentation initialement destinées aux différentes espèces de vautours offre un soutien trophique, aux jeunes oiseaux notamment.

Des perspectives

La problématique « poison », transversale avec d’autres espèces nécrophages, fait l’objet d’une réflexion engagée à l’échelle départementale avec tous les services concernés mais est actuellement au point mort, faute de réactivité administrative. La LPO Aude s’est assuré quelques moyens afin de pouvoir travailler en 2011 à l’avancement du dossier
Un début de réflexion est en cours quant à la manière de répondre aux cas isolés de prédation sur les cheptels domestiques (ovins, volailles) : l’équipement en chiens de protection de certains de ces élevages a donné des résultats intéressants mais pour l’instant demeurés complètement confidentiels. Nous allons avancer sur ce sujet avec la collaboration de personnes chargées du placement des chiens de protection (Patous actuellement).
Une étude a été menée sur l’incidence d’un parc éolien vis-à-vis d’un couple nicheur d’Aigle royal : sa publication est imminente et devrait constituer une référence incontournable.
Enfin, un projet éco-touristique axé sur la valorisation de l’intérêt patrimonial des grands rapaces et plus spécifiquement des aigles, ainsi que des milieux ouverts des zones collinéennes, est actuellement à l’étude et doit être prochainement présenté aux collectivités locales dont nous attendons le soutien.

 Christian Riols – Anaïs Coquet, LPO Aude