Actualités

Galerie photo

Réserve du Ranquas

Le numéro d’octobre de la revue goupil (127) présente un article sur la réserve du Ranquas située dans l’Hérault sur le plateau du Larzac. A l’origine de la réserve, l’installation d’un couple d’Aigles Royaux dans le causse. Un particulier Christian Petty achète dans les années 80, 200 ha de terrain autour de l’installation des aigles afin que ceux-ci ne soient pas dérangés. Il devra comme souvent affronter l’hostilité des riverains, mais sa conviction de réhabiliter le site « naturellement » est la plus forte. Christian Petty crée des mares, des zones coupe-feu, défriche et réinstalle des espèces végétales qui avaient disparu.

Les réservoirs pour l’irrigation, un piège pour les rapaces

La région de Valence en Espagne est équipée d’au moins un demi-millier de ces réservoirs d’eau cimentés par l’agriculture. Le découvreur (grâce à leur émetteur GPS) d’un couple d’aigles de Bonelli noyés en juin 2016 non loin du Parc National de la Sierra de Espadan a permis de dévoiler le problème.
Sur près de 200 cas de noyade entre 2000 et 2015 recensés dans la communauté de Valence, 78% concernent les rapaces, dont 10 aigles de Bonelli, 13 aigles royaux et 49 Grands-Ducs.
L’installation de rampes et de flotteurs pour échapper à la noyade devrait permettre d’améliorer la situation.

Aigle impérial d’Espagne

   La population mondiale de l’aigle ibérique (Aquila adalberti) est estimée à environ 1500 couples répartis entre l’Espagne et le Portugal. Une centaine de couples habite l’Andalousie.
L’année 2016 a vu un grand succès de reproduction dans le parc national de Donana = 9 couples dont 6 ont élevé 14 jeunes alors qu’en 2015 5 couples sur 10 présents n’avaient élevé que 6 jeunes. L’aigle impérial et le lynx pardelle sont les emblèmes menacés de Donana.
Quercus, Aout 2016

Bilan 2016 de l'Aigle Royal dans les Alpes Italiennes

Le PDF à télécharger montre le bilan de la reproduction de l'Aigle royal dans les Alpes Italiennes.

A noter que toute la région de Coni a été relevée uniquement par Franco Bergese.

Le bilan montre une très bonne productivité de la région de Coni (0,45) contrairement à Turin qui a un chiffre faible (0,25). Sur la période étudiée, parmi les mauvaises années le plus bas a été de 0,17 dans la région de Turin en 2009.

Paolo and Laura Fasce

Pygargue à queue blanche

Dans le cadre du Plan Régional d'Actions sur les Aigles pêcheurs 2015-2020 décliné en Lorraine, L’association LONA a réalisé une fiche de détermination des classes d’âges. Vous pouvez le télécharger au format PDF.

 

Formation rapace diurnes les 20 21 et 22 avril dans les Gorges du Verdon

La LPO PACA organise du 20 au 22 avril un stage Rapace diurne ouverts aux naturalistes amateurs ou professionnels.
Durant trois jours nous prospecterons les meilleurs spots de la région (Vinon sur Verdon, Grand Canyon du Verdon,…) pour apprendre à identifier la majorité des espèces de la région et mieux connaitre leurs mœurs. Parmi les espèces observées au court des stages précédents on peut citer Aigle Royal, Vautour Fauve, Moine et Percnoptère, Faucon crécerelle, Hobereau, Pèlerin, Épervier d'Europe, Autour des palombes , Circaète Jean le Blanc, Milan noir, ....
Une observation de la curée des Vautours est même programmée (sous réserve).

L’AIGLE ROYAL SUR LE MASSIF CENTRAL Mythe ou réalité ?

Le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Millau organise, à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’UFCS (Union Française des Centres de Sauvegarde) les 7 et 8 Mars 2015, une conférence sur l’Aigle Royal à la chapelle du CREA à Millau le 7 Mars 2015 à 21h (entrée gratuite).
Dans les années 1970, moins de 7 à 8 couples subsistent sur l’ensemble du Massif Central (Aveyron, Gard, Hérault, Lozère). Un petit groupe de naturalistes, passionné de cette espèce, décide de mettre en commun les connaissances acquises pour préserver cette espèce emblématique des Causses.
Quarante années plus tard, le Groupe de Surveillance Aigle Royal Massif Central, vous propose de partager cette passion construite à partir de plusieurs milliers d’observations, des grands moments de joie, mais aussi des doutes face au devenir de cette espèce dans notre environnement futur. Les intervenants de la conférence :