Actualités

Galerie photo

Les feux pastoraux, causes possibles d’échec de la reproduction de l’Aigle royal (et autres grands rapaces) dans les montagnes basques.

 Le feu pastoral, communément appelé "écobuage", est une pratique qui permet selon la Chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques (http://www.pa.chambagri.fr/) « de contrôler de façon efficace et peu coûteuse toutes les broussailles et autres mauvaises herbes qui envahissent les pâturages d'estive en forte pente. La période d'autorisation des écobuages s'étale entre le 15 octobre et le 31 mars. La grande majorité des feux pastoraux a cependant lieu entre mi-janvier et mi-mars, à chaque fenêtre météo favorable de temps beau et calme. Cela s'explique par la nécessité d'avoir une végétation préalablement séchée par le gel, qui se consume mieux.

Exprimez-vous contre la destruction d’espèces dites « nuisibles » !

 Un nouveau projet d’arrêté fixant les conditions de destruction de certaines espèces considérées comme « nuisibles » va paraître. Avant sa publication officielle, cet arrêté est soumis à l'avis des citoyens jusqu’au 24 juillet 2012.
Il permet le classement de la martre, la belette, le putois, la fouine, le renard, la pie bavarde, le geai des chênes, la corneille noire, le corbeau freux et l'étourneau sansonnet pour les motifs suivants :
- dans l'intérêt de la santé publique et de la sécurité publique (maladie...)
- pour assurer la sécurité de la faune et de la flore (prédation de gibiers...)
- pour prévenir des dommages importants aux activités agricoles, forestières et aquacoles (dégâts aux récoltes...)
- pour prévenir des dommages importants à d'autres formes de propriétés sauf pour les oiseaux
Ce classement est injustifié pour de nombreuses espèces qui n'ont souvent pour seul tort que de déranger les intérêts de la chasse.

A consulter: Une enquête nationale sur les manifestations sportives de nature en zone Natura 2000

 Une instruction des ministres chargés respectivement de l'intérieur et des sports demandent aux préfet de région et de département de recenser précisément les manifestations sportives de nature se déroulant dans chaque département et le nombre de manifestations soumises à évaluation des incidences lorsque celles-ci se déroulent dans un site Natura 2000. Les résultats de l'enquête permettront de mieux connaître la volumétrie de ces manifestations, leurs conditions de sécurité et la protection des sites Natura 2000. EEB2CB05.pdf

Des nouvelles de Haute-Savoie - Enfin 1 jeune après 12 ans d’occupation !

 Le 27 mai (J.P & J. Matérac)
« en 3 heures d'observation et de suivi du couple observé à plus d'1,5 km au N., nous ne les avons jamais vus venir sur l'aire - nous avons contrôlé l'aire, qui est rechargée, à plus de 10 reprises sans rien voir dessus - à 20h02 je regarde à nouveau et voit bouger quelque chose de blanc sur l'aire - il y a un jeune en duvet qui bouge de temps en temps - tout à coup, nous comprenons pourquoi : à côté de lui, il y a un adulte qui le nourrit. Et nous ne l'avions pas vu ! - c'est la première reproduction prouvée, depuis l'installation du couple en 2001 ! Il n'y a jamais eu de jeune en 12 ans »

A ce jour, 6 juin, 4 couples nourrissent 4 poussins dans le département mais ce n’est que le début et de nombreuses aires restent à visiter…

Quelques actualités du côté de l'éolien...

Un article dans "Journal of Applied Ecology" traite des conséquences des éoliennes et de la raréfaction des ressources alimentaires (suite aux épisodes d’encéphalopathie spongiforme bovine) sur les oiseaux nécrophages.

Avec la promotion et le développement des énergies renouvelables suite à la nécessité de combattre le changement climatique, les éoliennes ont le vent en poupe !
Important : Pour suivre, le développement des sites de production de l’éolien en France: http://www.suivi-eolien.com/

Un programme de baguage de l'Aigle royal dans le sud du Massif Central.

Ce programme de baguage va débuter en 2012. Il s'agit d'un projet conduit par Christian Itty en collaboration avec le Groupe d’Etude des Rapaces du Sud du Massif central. Ce programme doit permettre l’étude de la dispersion, des paramètres démographiques, et plus globalement de la dynamique de population de l’aigle royal dans le sud du Massif Central. Ce programme sera conduit sur une durée de 10 ans minimum (30 ans objectif à terme).      

Projet Baguage AR - Copie.pdf

Pages