Actualités

Galerie photo

34e Colloque Francophone d’Ornithologie

Le 34e Colloque Francophone d’Ornithologie aura lieu les 10 et 11 décembre 2011 à Paris à la Cité internationale universitaire. Le programme comprend 6 sessions : La forêt, les hirondelles, l’outre-mer, la conservation, les études et enquêtes puis le futur.

 

Aigles royaux et installaions éoliennes en Ecosse

Un nouveau rapport sur les installations éoliennes et sur leurs impacts sur les Aigles royaux en Ecosse. Ce rapport conclut, entre autre, de l’existence d’incertitudes considérables sur l’importance de ces impacts et l’efficacité des mesures d’atténuation. Il fait le constat que traditionnellement les études préalables estiment des effets potentiels avec une certaine imprécision susceptible d’occasionner des surinterprétations… A lire (document pdf).

Parc National de la Vanoise : bilan 2010

Au cours de l’année 2010, le suivi de la reproduction des différents couples d’aigles royaux qui nidifient dans le Parc national de la Vanoise a été poursuivi sur les six secteurs administratifs. Parallèlement, la recherche de nouvelles aires de cette espèce, afin de les considérer dans les projets d’équipements touristiques tels que les via ferrata ainsi que les pratiques sportives comme l'escalade et le vol libre, a été effectuée.

Une semaine "pas ordinaire" en Corbières

Début mai tous les passionnés par l’Aigle royal sont impatients mais aussi un peu inquiets : ils ont hâte de connaître les résultats de la couvaison.
Depuis la fin février jusqu’à mi-avril tous les sites connus ont été visités, une ou plusieurs fois, pour savoir quelle aire a été choisie cette année. Lorsque tout se passe comme on le souhaite, on a vu la femelle couver ou le mâle effectuer une relève pour la remplacer sur les œufs.
Donc quand arrive cette période, c’est avec beaucoup d’attention, d’appréhension que l’on approche de notre poste d’observation favori.

L'Aigle royal dans les Pyrénées prédateurs (aussi) de migrateurs

Les oiseaux migrateurs sont des proies momentanément abondantes qui peuvent être exploités par les rapaces. L’exemple le plus démonstratif est celui des faucons d’Éléonore (Falco eleonorae) dont la saison de reproduction en fin d’été correspond au pic de la migration postnuptiale des passereaux au dessus de la Méditerranée afin d’assurer un maximum de proies à leurs jeunes.
L’extrémité occidentale des Pyrénées est un des lieux où se concentrent les flux migratoires du Sud-Ouest européen. La migration postnuptiale y est suivie de longue date suite aux initiatives pionnières d’« Orgambideska Col Libre » (OCL). Les migrateurs traversent là les territoires d’aigles royaux les plus occidentaux de la population pyrénéenne, dans les montagnes basques.

Article de J. CARO, D. ONTIVEROS, M. PIZARRO et J. M. PLEGUEZUELOS

L'Aigle de Bonelli et l'Aigle royal sont deux espèces en déclin, et durant la phase de dispersion des jeunes, les oiseaux errent à l'extérieur des territoires parentaux de reproduction. Les auteurs de l’article (document pdf), J. CARO, D. ONTIVEROS, M. PIZARRO et J. M. PLEGUEZUELOS ont étudié, dans le Sud de la Péninsule ibérique, les territoires de colonisation des oiseaux erratiques pour ces deux rapaces de grande longévité et ceci afin d’acquérir une meilleure connaissance des exigences écologiques des aigles pendant leur phase subadulte, une période délicate où s’exprime une forte mortalité des individus (environ 80 % de la mortalité pour ces deux espèces).

P. Orabi

Pages