Actualités

Suivi des populations nicheuses de rapaces en France - bilan 2014 à 2018

 

Dès le début des années 2000, un recensement national des rapaces diurnes voit le jour : l’Observatoire Rapaces. Depuis un suivi annuel est réalisé. L’objectif ? Affiner les connaissances sur l’état des populations nicheuses afin de dégager des tendances dans le but d’orienter les stratégies de conservation de ces espèces entièrement protégées.

Les suivis portent ainsi sur l’ensemble des espèces de rapaces présentent en France. Au total, ce sont 34 espèces qui sont suivies dont 25 espèces de rapaces diurnes et 9 espèces de rapaces nocturnes. Certains de ces rapaces, comme le Balbuzard pêcheur, font l'objet de suivi depuis plus de 40 ans.

Le Balbuzard pêcheur à nouveau nicheur en Sardaigne après 50 ans d'absence!

Bonne nouvelle pour le Balbuzard pêcheur en Méditerranée!

C'est dans le Parc régional de Porto Conte qu'a été observée cette année la première nidification du Balbuzard en Sardaigne après plus de 50 ans d’absence. En effet, le rapace n'avait pas niché sur l'île depuis 1969.

Ce premier couple sarde s'est installé dans la région d’Alghero, sur un secteur où trois nids artificiels avaient été construits en 2011 par le Parc, en collaboration avec le Parc naturel régional de Corse, pour encourager la recolonisation naturelle des côtes italiennes. Si l’origine de la femelle n’est pas connue, le mâle est bagué et indique qu’il s’agit d’un oiseau né en Corse en 2014.

Cet évènement fait monter à 6 le nombre de couples nicheurs en Italie.

Article : Approche du régime alimentaire d’un couple de Balbuzard pêcheur en période de reproduction

Retour sur un article publié en décembre 2019 dans le n°9 de la revue Recherches Naturalistes - réalisée conjointement par FNE CVL et le CEN CVL - qui présente une partie des résultats de l’étude menée à partir des images retransmises en direct grâce aux caméras installées sur des nids de balbuzards pêcheurs en région Centre-Val de Loire dans le cadre du projet Objectif Balbuz@rd.
Se basant sur les images de la saison de reproduction 2017, cette étude consistait à identifier et à comptabiliser les poissons apportés par un couple installé sur un pylône, en Sologne. Elle a permis d’identifier une quinzaine d’espèces de poissons totalisant 209 spécimens, provenant essentiellement des étangs périphériques.

 

L’activité s’intensifie au nid !

Après le calme de la couvaison, les nids sont maintenant beaucoup plus animés ! Les œufs ont éclos et les jeunes balbuzards ont déjà bien grandit.

En direct des nids

Rendez-vous sur le site du projet Objectif Balbuzard et ses caméras installées sur deux nids en région Centre-Val de Loire pour suivre le développement des jeunes et observer leurs comportements.

 

Retour sur la saison de reproduction 2019

Alors que les premiers jeunes balbuzards sortent de leur coquille, il est temps de faire le point sur la reproduction du Balbuzard pêcheur en 2019.

Cette surveillance des effectifs et de la reproduction ne serait pas possible sans le travail réalisé par les salariés et bénévoles des associations et structures locales qui effectuent les suivis sur le terrain et coordonnent la remontée des informations nous permettant de produire cette synthèse tous les ans. Un grand merci à eux pour leur investissement !

 

Bilan de la surveillance Balbuzard pêcheur 2019

En 2019, la population française de Balbuzard pêcheur est estimée à 99 couples territoriaux, dont 87 couples reproducteurs qui ont donné 117 jeunes à l’envol.

La réserve naturelle de Scandola en Corse va perdre son diplôme européen « espaces protégés »

Source : AFP
 Dans un rapport daté du 30 mars, le Conseil de l’Europe annonce sa décision de ne pas renouveler en septembre prochain le Diplôme européen des espaces protégés de la réserve naturelle de Scandola en raison notamment du manque de progrès concernant la gestion de la pression touristique sur les milieux et les effets dommageables sur la nature du site, ses écosystèmes et les espèces de flore et de faune qui lui sont propres.

 Photo aérienne de la réserve de Scandola, en Corse, le 11 OCTOBRE 2019

 

Mouche, relâchée en Suisse en 2016, est de retour en Moselle

Qui est Mouche ?

Mouche est une femelle balbuzard pêcheur née en Allemagne et qui avait été translocalisée en Suisse dans le cadre du programme de réintroduction du Balbuzard en 2016.

Après deux ans loin de l’Europe, elle avait été repérée pour la première fois en 2018 en Meurthe-et-Moselle mais n’avait pas été revue cette année-là.

En 2019, c’est en Moselle qu’elle a été retrouvée. Celle-ci s’était appariée avec un mâle (AM06), né en Allemagne en 2016, avec lequel elle avait construit un nid, à 200km du site où elle avait été relâchée en Suisse. Le couple a sans doute été attiré par la présence de la petite population nicheuse de la région.

 

En 2020, Mouche et son partenaire allemand se sont donc retrouvés et des accouplements ont même pu être observés cette année ! C’est le premier oiseau issu de ce projet de translocation qui s’est appariée et qui élèvera peut-être des jeunes cette année !

 

Suivre en direct la reproduction du Balbuzard

De retour de migration

Les balbuzards ont entamé leur migration prénuptiale et font progressivement leur retour sur leur site de nidification depuis fin février.

 

En ces temps particuliers, il vous est quand même possible de suivre depuis chez vous la saison de reproduction qui débute pour les couples de la forêt d’Orléans et de Sologne grâce aux caméras installées dans le cadre du projet Objectif Balbuzard.

 

La saison des amours est lancée !

Sur le site du Ravoir, Panchita est de retour d’Espagne depuis le 27 février. Elle a été rejointe le 12 mars par le mâle. Plus d’info sur le carnet de bord

Pages