Début de couvaison chez les Balbuzards pêcheurs

La couvaison tant attendue vient de commencer sur deux aires en forêt d’Orléans !

A ce titre, le nid du balbuzard est construit de branches et posé sur un promontoire, comme un grand arbre, un pylône électrique ou un rocher escarpé. En l'absence de prédateurs, il est parfois même construit à terre. De façon générale, il est utilisé plusieurs années consécutives et au fil des ans, il peut atteindre une dimension assez imposante.
En avril-mai, la femelle pond habituellement 3 œufs blanc-crème tachés de brun-roux qu'elle couve pendant une période de 34 à 40 jours. Les jeunes s'envolent 51 à 54 jours après l'éclosion.

Ainsi, Gilles Perrodin, observateur régulier des balbuzards en Forêt d’Orléans, nous déclarait le 21 mars : « J’ai pu constater ce matin que la couvaison vient de commencer sur l’aire du couple qui est depuis quelques années le plus précoce à se reproduire en forêt d’Orléans. Le mâle avait été observé dès le 27 février et comme à son habitude, la femelle l’avait rejoint tout début mars. Les retours de migration prénuptiale ne sont cependant pas terminés car on observe encore sur quelques sites l’absence apparente d’oiseaux ou un individu paraissant seul en attendant qu’un partenaire le rejoigne… »

Depuis cette date, la période de couvaison vient également de commencer pour un deuxième couple et sur l’aire visible de l’observatoire de l’étang du Ravoir, elle devrait débuter courant première semaine d’avril…