Documentation

L’avenir du balbuzard en France repose sur sa bonne acceptation par les populations locales, les gestionnaires des milieux (milieux forestiers et aquatiques) et les acteurs socio-économiques (chasseurs, pêcheurs, pisciculteurs…).
Les acteurs du plan national d’action organisent des expositions et des animations auprès des différents publics. Un accueil est mis en place à l’observatoire du Ravoir, en forêt d’Orléans. N’hésitez pas à vous renseigner.

De la sensibilisation au tourisme
A l’étranger, le balbuzard a contribué au développement du tourisme sur certains sites, notamment dans le village de Speyside, site historique de sa réinstallation en Grande-Bretagne, où un centre d’interprétation et d’accueil du public a été aménagé. Plus de 1,6 million de visiteurs a visité le centre depuis sa création en 1959 (soit 44 000 visiteurs par an !). Cette petite localité écossaise est communément appelée « Osprey Village ». Les panneaux de signalisation y portent tous le sigle d’un balbuzard en vol…
La présence d’une espèce à forte valeur esthétique et emblématique sur un site est un bon argument touristique, à faire valoir auprès des élus locaux.
 

Où voir le balbuzard en France ?

En forêt d’Orléans, un observatoire permet au public d’observer le balbuzard pêcheur en reproduction, à l’étang du Ravoir. C’est sur cet étang que fut observée la première nidification du balbuzard, en 1984. Le site de l’étang du Ravoir, de grande qualité paysagère et environnementale, permet d’accueillir le public tout en garantissant la tranquillité parfaite des oiseaux.
Grâce à une caméra, le public peut également suivre le déroulement de la reproduction depuis la maison forestière d’Ouzouer-sur-Loire, au carrefour de la Résistance. La maison forestière du Carrefour de la Résistance est proche d’un lieu historique (le Maquis de Lorris), haut lieu de la résistance.
L’accueil à l’observatoire est assuré tout au long de la saison de reproduction (mars à août) et à la maison forestière (mai-juillet), les dimanches après-midi et les jours fériés. De la mi-juin à la mi-juillet, un animateur est présent à l’observatoire tout au long de la semaine.
Pour plus d’informations sur l’accueil du public et des scolaires, contactez :
Loiret nature environnement
64, route d’Olivet - 45100 Orléans.
asso@lne45.org
02 38 56 69 84
Pour suivre au jour le jour le déroulement de la reproduction à l’étang du Ravoir, grâce aux photographies de Francis Couton et aux commentaires de Gilles Perrodin : http://suivi-balbuzard-ravoir.francis-digiscopie.fr

 

Documentation

Téléchargeables

  • La brochure du plan national d'action - Agir ensemble pour le Balbuzard pêcheur (2009)

 

 

 

 

Balbuzard-Info, le bulletin de liaison des acteurs du plan national d’action :

 

 

A se procurer

Dernières publications !


Ospreys - The revival of a global raptor,
de Alan F. Poole, 2019.
Johns Hopkins University Press, 220 p. $39.95

 


RSPB Spotlight Ospreys, de T. Mackrill, 2019.
Bloomsbury Wildlife, 128 p, 9.99£


 


Le balbuzard pêcheur - Histoire d'une sauvegarde, Collectif (C. Lemarchand, M.d.N de Belledfroid, R. Rosoux, coord), 2013. Catiche productions. 32 p.
Après la Loutre, le Saumon, l’Ecrevisse à pattes blanches, la Moule perlière et le Pique-prune, c’est le Balbuzard qui fait l’objet d’une brochure de la collection « Histoire d’une sauvegarde », éditée par Catiche productions.
Son portrait, sa biologie, son écologie, sa dynamique de population et les avancées en matière de recherche scientifiques sont présentés par différents partenaires et auteurs directement intéressés par la connaissance et la conservation de l’espèce.


A life of Ospreys
, de Dennis R., 2008, Whittles Publishing, Caithness, U.K., 211 p. (19 £)
Je ne crains pas de paraître exagérer : aucun français intéressé par le balbuzard ou impliqué dans sa conservation ou l’espoir de son retour ne peut se passer d’avoir ce livre, même s’il maîtrise mal l’anglais, et surtout s’il aime la simplicité de l’ornithologie de terrain et de la protection au quotidien. A l’image de son auteur, simple, passionné, efficace, riche d’une longue expérience, cette histoire du Balbuzard et de son retour en Grande Bretagne est à la fois passionnante, instructive, extrêmement documentée et pleine d’applications possibles chez nous. C’est aussi l’histoire d’une armée d’enthousiastes qui, pendant tant d’années, ont suivi, étudié, protégé, accompagné les balbuzards qui se réinstallaient peu à peu en Ecosse et jusque dans leurs migrations (l’épopée de dizaines d’oiseaux bagués ou suivis par radiotélémétrie) et leurs zones d’hivernage africain. Sans théorie scientifique rébarbative ni statistiques compliquées, tous les résultats sont là, chiffrés, expliqués, avec aussi leurs échecs et leurs enseignements. Modestement, Roy Dennis s’en est pourtant tenu à sa seule expérience de terrain, y compris même quand il évoque brièvement à la fin les balbuzards des autres continents. Jusqu’à la bibliographie où il ne cite que les livres principaux sur l’espèce et des sites web. Cette impression est renforcée tout au long du livre par la reproduction de pages de ses carnets de notes, de photos qui privilégient l’intérêt documentaire à la qualité artistique, de figures synthétiques et de tableaux de données chiffrées réduits à l’essentiel. Dans ce demi-siècle d’expériences tous azimuts, vous trouverez tout sur l’histoire, le retour et l’expansion du balbuzard dans les Iles Britanniques (et accessoirement ailleurs), les détails et modalités de ses comportements, de sa reproduction, de sa dynamique, de ses migrations et de ses rapports avec l’homme jusqu’à une description des sites où il est aujourd’hui aisément possible de l’observer en Grande Bretagne, mais aussi, et plus encore, sur les menaces, les techniques de protection, de renforcement de population et d’étude. Autant d’acquis, pour un prix et sous un format aussi modestes, fera gagner un temps précieux à tous ceux qui cherchent en France à attirer des nicheurs, à découvrir et aider de nouvelles installations de balbuzards, à suivre, étudier et marquer une population. Et pour les autres, c’est la connaissance intime et directe d’une espèce emblématique, mais aussi une page d’histoire de l’ornithologie moderne et un témoignage d’espoir. (JMT)


Balbuzard
, Ed. Hesse, 20 x 20, relié, 32 pages
Collection Les oiseaux du bord de mer, 2003
Texte de Philippe Huet, illustrations de Jean Chevalier
 

Le balbuzard pêcheur en Corse - du martyre au symbole de la protection de la nature
Ce livre, écrit par Jean-Claude Thibault, Vincent Bretagnolle et Jean-Marie Dominici et publié en 2004, est l’aboutissement de 25 ans d’études scientifiques entreprises sur cette espèce en Corse. La rigueur du propos est donc de mise et sa richesse passionnera tous ceux qui oeuvrent à son retour.
Vous y trouverez, outre l’histoire de la population Corse et la situation des populations méditerranéenne, des paragraphes sur les proies, les prédateurs, les comportements, les vocalises... Un livre complet à lire absolument.
Editeur : Alain Piazzola

Les balbuzards de la Loire, de Bruno Voland, 2003.
Après toutes ces années où il n’a fait que survoler la France métropolitaine sans y nicher, suite aux persécutions subies, le balbuzard pêcheur est enfin de retour. Le premier couple s’est installé dans les années quatre-vingt et d’autres tentent de se reproduire dans le Val de Loire, mais aussi un peu partout dans notre pays.
Ce livre est un hommage à ce magnifique rapace, au régime si particulier, mais aussi à la Loire, dernier fleuve sauvage d’Europe, et enfin à tous ceux qui aident le « balbu » à s’installer.
Format 14 X 21 cm, 102 pages avec illustrations
Editions la Vague verte

Vidéos

Combat pour un sanctuaire, réalisé par Emmanuel Roblin, 2019.
52 minutes, diffusé le 17.10.2019 sur France 3
La réserve naturelle de Scandola est un joyau classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site attire chaque jour des milliers de touristes qui arrivent par bateaux. Les visiteurs viennent admirer des roches volcaniques sculptées par les millénaires et des fonds marins d'une extrême richesse. Mais ce patrimoine est aujourd'hui menacé, victime de sa beauté. D'après des scientifiques et des associations de défense de l'environnement, le tourisme de masse a des conséquences graves sur la biodiversité de ce territoire corse. Le conservateur de la réserve, Jean-Marie Dominici, lutte contre le lobby du tourisme pour préserver ce sanctuaire.

 

Liens recommandés

En France :

Le balbuzard ailleurs :

Royaume-Uni

 

Finlande : https://www.saaksisaatio.fi/en/home/

Suisse : http://www.balbuzards.ch/

Maroc : http://balbuzards.cfsites.org/

 Espagne : http://www.birdcenter.org/en/about-us/urdaibai-ospreys

Italie : https://www.parco-maremma.it/en/study/osprey-project/