Septembre 2009 : deux balbuzards victimes de tir au fusil en Gironde.

Le balbuzard fait l’objet de programmes nationaux de sauvegarde et de suivi dans la plupart des pays européens où il est présent. En France, 30 couples se reproduisent sur le continent et 30 en Corse. Exterminé d’une grande partie de l’Europe par les destructions directes au cours des siècles passés, ce rapace pêcheur se réinstalle très lentement grâce à la mobilisation des pouvoirs publics et des associations.
Cette destruction aveugle, ce n’est pas seulement un balbuzard qui disparaît, c’est une atteinte à la beauté du monde sauvage, une offense au symbole que représentent ces oiseaux migrateurs sauvegardés par la coopération européenne.
Le premier, amené mort le 7 septembre au centre de sauvegarde de la LPO Aquitaine, bagué, était une jeune né au printemps dans le nord-est de l’Allemagne.
Le second, retrouvé blessé le 21 septembre, est actuellement en soin au centre de sauvegarde Hegalaldia. Ses chances de réinsertion en milieu naturel sont minces.
Communiqué de presse national
Communiqué de presse régional