Actualités

Un chasseur abat un balbuzard pêcheur

Sur la commune de Roquebrune sur Argens , un courageux Nemrod a tiré un Balbuzard pêcheur (très rare rapace protégé, avec seulement quelques dizaines de couples nicheurs en France), lui fracturant l'avant-bras et lui infligeant une grave blessure à l'œil.
Cet oiseau a été rapatrié dans le centre de sauvegarde de la faune sauvage géré par la LPO PACA, et situé dans le Luberon, sans avoir l’assurance que nous pourrons le rétablir et le relâcher.
Quand on connait la très faible probabilité de prendre des personnes en flagrant délit ou de trouver un oiseau plombé dans la nature, on imagine que ce sont des centaines d'animaux tués de manière illégale depuis l'ouverture de la chasse.

Lire la suite sur le site de la LPO PACA

Prédation par le Pygargue à tête blanche

Aux Etats-Unis, une aire de Balbuzard est suivie par caméra à Hog Island (Maine) par la National Audubon Society. Le 1 août, un couple de Pygargue à tête blanche capture sur l’aire un jeune Balbuzard parmi les 3 prêts à l’envol : http://www.audubon.org/

Lors de la saison 2015, ce même couple de Balbuzard avait perdu toute sa nichée, prédatée par les Pygargues à un stade plus précoc.


 

Fête de la Nature au Ravoir

Dans le cadre de la fête de la Nature, le samedi 21 mai, venez observer le Balbuzard à l’observatoire du Ravoir, dans le Loiret.
Cette journée sera également l’occasion de rencontrer les acteurs de la protection du balbuzard en forêt d’Orléans (LNE, RTE, ONF).
Le programme de la journée est détaillé dans le communiqué de presse (PDF).

Disparition d'un balbuzard écossais en Charente-Maritime

Breagha est un balbuzard bagué au nid en juillet 2013 en Ecosse, à Loch Garden. Cet oiseau est vu à plusieurs reprises en France lors de sa première migration d’automne :
Il est ainsi vu sur la RNR du marais de Cap, en Normandie, les 29 et 30 août 2013 (Alain Chartier, http://forum.gonm.org/ et http://www.rspb.org.uk/ )

Le balbuzard pêcheur réintroduit en Suisse.

Le balbuzard n'a plus niché en Suisse depuis 1914. Après quelques années de préparations, six jeunes prélevés en Ecosse ont été installés le 14 juillet dans un site de réintroduction, sur le canton de Fribourg. Il s'agit de deux femelles et de quatre mâles âgés de 4 à 5,5 semaines offerts par le gouvernement écossais, sous la houlette de Roy Dennis.