Deux busards des roseaux empoisonnés en Vendée : une condamnation.

Le 15 janvier 2013, le tribunal correctionnel des sables d'Olonne en Vendée a condamné un agriculteur retraité D'Angles (85) à deux mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende. En juillet 2011, les agents de l'ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) avaient constaté, sur son terrain de Saint-Benoist-sur-Mer, la présence de rats empoisonnés et de trois milans morts.
En mars 2012, le même agriculteur a été une nouvelle fois contrôlé par l’ONCFS et cette fois-ci les agents ont découvert sur son terrain un cadavre de rat à quelques mètres de ceux de deux busards des roseaux. Le prévenu a avoué que les rats empoisonnés servaient d'appât pour piéger les buses ou les pies, qui, d'après lui, détruisaient les cannetons. Pour cela il utilisait du carbofuran, un pesticide très toxique dont l'usage est interdit en France depuis 2008.
Le tribunal a estimé que ces pratiques, dont le prévenu a été reconnu coupable, portent atteinte au système écologique. La peine prononcée devant éviter qu'elles ne se reproduisent.
A noter que pour ce préjudice, la Fédération de Chasse a obtenu 400 € de dommages et intérêts et frais de justice. Quant à la LPO, représentée par l'un de ses bénévoles, André Barzic, elle a obtenu 1000 € de dommages et intérêts et 100 € pour ses frais de justice.

source : LPO