Mi-juin, en Champagne-Ardenne.

Les moissons ont commencé. Les nids de busards repérés ont pu être protégés, avec l’accord des agriculteurs. Ici, une femelle perchée sur un des piquets de l’enclos de protection, voit avec inquiétude la moissonneuse s’approcher.
Ailleurs, là où les busards cendrés ne font pas l’objet de protections, l’hécatombe commence….