Actualités


Haute-Loire : des nichées à l’envol début septembre

Alors que la reproduction est terminée et les jeunes émancipés sur certaines colonies, d’autres secteurs doivent encore assurer la protection des nichées les plus tardives.
En Haute-Loire, début septembre, trois protections sont encore en place pour trois nichées situées en zone humide, entre 1030 et 1050 mètres d’altitude. La dernière intervention a été réalisée le 31 août : pose d'une clôture électrique autour du nid dans une parcelle devant être pâturée. Cette dernière nichée de trois jeunes devrait prendre son envol entre le 6 et le 10 septembre.

Mise à jour du 12 octobre :

Migration des busards cendrés

Fin août. Alors que certains busards cendrés sont encore regroupés en dortoir dans les zones de reproduction, que d’autres fréquentent les territoires riches en proies en fin de saison (notamment orthoptères), d’autres ont entamé leur migration vers l’Afrique de l’ouest et ont déjà franchi les Pyrénées. Ainsi, au 28 août, 82 ont été recensés dans les Pyrénées-Atlantiques (55 à Lindux et 27 à Organbidexka) et 22 ont été aperçus sur le site de la Cerdagne-Eyne, à l’extrémité est de la chaine. (Pyrénées-Orientales). Source : http://www.migraction.net/
Les haltes migratoires et regroupements pré-migratoires sont l’occasion de lire les marques alaires dont sont équipés les busards cendrés. Pensez à saisir vos observations sur http://www.busards.com/

Juillet 2012 en Montagne noire (Tarn, Aude)

Les jeunes busards cendrés sur le départ

Fin juillet, jes jeunes busards cendrés sont fraichement envolés de leur nid et quémandent à la vue d'un de leur parent. Parmi le souffle du vent d'Autan et l'odeur des prairies fauchées, les cris des jeunes busards cendrés animent encore la Montagne noire mais il n’y a plus beaucoup de proies en cette fin de saison, et leur départ pour l'Afrique n'est plus très loin. Au 10 août, ils sont presque tous déjà repartis vers d’autres territoires plus riches...

   

Un busard pâle dans la Marne

Le busard pâle ne niche pas en France. Il y est seulement observé en migration et en très petit nombre. En 2012, sur mon secteur de suivi dans la Marne, un mâle de busard pâle de deuxième année est présent depuis le 9 mai et nourrit une femelle cendrée. Celle-ci est déjà appariée avec un mâle cendré (c'est ce que j'ai déduit de mes observations), mais il s'est inséré dans le couple et prend régulièrement le dessus sur le mâle cendré en cas d'altercation. Deux autres mâles ont tournés sur le secteur ainsi qu'une femelle, tous ces oiseaux étaient de deuxième année.
Les photographies de ce busard pâle sont visibles sur ce site.
De nombreuses photographies de busard cendré, Saint-Martin et des roseaux sur ce site.

Le retour des migrateurs

Les premiers busards cendrés sont observés depuis le 9 avril sur leurs sites de reproduction. Sur les sites de migration, les premiers busards cendré (7 seulement) ont été vu dans la semaine du 2 au 8 avril. Un mâle adulte de Busard pâle a été observé le 7/4 au col de l’Escrinet et deux individus le 8/4 à la Combe des Buis (source : http://www.migraction.net/)
Cette année, la hauteur de végétation, mi-avril, est inhabituellement basse notamment en raison du gel des céréales d’hiver en février. Pour les busards, la hauteur de végétation, gage de sécurité vis-à-vis des prédateurs et des aléas climatiques, est un critère de sélection des sites de pontes. Les pontes seront peut-être un peu plus tardives cette année, à moins que dans certains secteurs, d’autres milieux ou cultures soient disponibles.
 

Documentaire

Le reportage réalisé par Yann Lebecel qui a été projeté lors des 18e rencontres du réseau busards en mars dernier peut-être visionné par tous sur http://vimeo.com/39820079
Ce documentaire de 6 minutes est consacré au suivi et à la protection réalisés par les ornithologues de la LPO Lorraine.
 

18e rencontres du réseau Busards

Après une année de « relâche », bien occupée par la mise en œuvre de l’enquête nationale busards, le réseau s’est à nouveau réuni les 17 et 18 mars 2012, en Moselle. Pour cette 18e édition, le réseau a pu compter sur l’organisation impeccable des bénévoles de la LPO Lorraine, emmenés par Frédéric Burda. Saluons la participation de Daniel Béguin, vice-président du Conseil régional de Lorraine, et par ailleurs « inventeur » de la protection des busards dans les années 1970.

Pages