Actualités


Les busards cendrés hivernent au sud du Sahara, dans le Sahel.

Les busards cendrés hivernent au sud du Sahara, dans le Sahel. Dans le cadre du programme de marquage alaire et en lien avec le projet faucon crécerellette, des prospections sont menées au Sénégal pour recenser les dortoirs et identifier les ressources alimentaires, en lien avec le paysage agricole.
Coordonnées par le CNRS-CEBC et la LPO, ces missions ont pour objectif de mieux connaitre les conditions d’hivernage des rapaces migrateurs.

 

Les dates d’arrivée en 2010

Le busard cendré est le seul parmi les trois espèces de busards présentes en France à hiverner au sud du Sahara. Il est donc de retour sur ses sites de reproduction plus tardivement que les busards Saint-Martin et busard des roseaux qui passent la mauvaise saison près du littoral atlantique ou en Espagne. Les premières observations du busard cendré en France s’étalent durant tout le mois d’avril, selon les latitudes… et la disponibilité des surveillants.
Voir « Synthèse des premières observations 2009 – 2010 »

Bilan de la saison 2009

Quand le campagnol s’en va, plus rien ne va…
Sur le total des nids trouvés les busards cendrés représentent 71 %.
Entre 2008 et 2009, en régressant de 1 137 à 856, le nombre de nids trouvés de busard cendré chute de 25 % pendant que le nombre de jeunes à l’envol régresse de 29 %.
Les comptes-rendus, à quelques exceptions près, dressent un constat sévère, répété, alarmant pour 2009 : « année catastrophe », « la pire des années »… Cependant, entre ces deux dernières années, on peut le dire : « les années se suivent et se ressemblent ».
Ainsi, pendant que la population nicheuse régresse de 25 %, le nombre de jeunes à l’envol ne régresse que de 4 % supplémentaires. Les productivités 2008 et 2009 sont ainsi très semblables : 1,77 pour 2008 et 1,67 pour 2009. Par contre le pourcentage d’envols dus aux interventions passe de 43 % à 57 %. Différence importante qui justifie pleinement l’action.

Pages