Mise à jour du protocole de suivi

Le protocole national LPO/ONF de suivi à long terme de l’évolution des populations de Petites chouettes de montagne sur sites de référence a été mis à jour. Il permettra d’affiner les suivis dans nos bulletins annuels. Il est disponible à la rubrique "suivi et conservation" du site Internet.

Ce protocole n’a rien à voir avec le protocole LPO d’inventaire des rapaces nocturnes.
Deux soirées (environ 12h) et une heure de saisie environ par an, au début de la saison de reproduction seront nécessaires pour mettre en oeuvre ce protocole.

Ce dernier annule et remplace celui de l’an passé. Les principales modifications apportées sont les suivantes :
-passage de fin d’après-midi & soir uniquement, aux bons créneaux horaires (soit avant la nuit à l’aller pour la Chevêchette et de nuit au retour pour la Tengmalm)
-transect de 5 points « rectiligne »
-abandon du 3e passage suite à mobbing
-calibrage du niveau sonore des enceintes
-dénombrer tous les mâles entendus aux points (noter les autres en commentaire)

Pour le reste rien ne change :
-un site de référence = un transect de 5 points (bien placés) espacés de 500 m à parcourir avec un moyen de locomotion doux ;
-un site de référence doit être accessible facilement chaque année et réalisable par au moins 2 personnes (pour pallier aux absences de l’observateur principal) ;
-chaque site de référence est espacé de son voisin de 5 km au moins ;
-pour un site de référence établi en zone de PCM connue, un autre site doit être installé en zone favorable, mais où les PCM ne sont pas connues (et ce à l’échelle du massif PCM, pas nécessairement de l’observateur) ;
-deux passages espacés de 15 jours par météo favorable et à la meilleure période ;
-l’écoute et la repasse potentielle sur chaque point sont standardisées : mêmes enregistrements à diffuser pour tout le monde ;
-le nombre de mâles chanteurs entendus avant/pendant/après repasse est noté ;
-la réponse au mobbing des passereaux, la présence de chouette hulotte (ou autres nocturnes dans l’coin), l’heure légale de coucher de soleil CS sont également notées ;
-il est indispensable de s'informer entre observateurs potentiels (et d'informer les correspondants de massifs) sur les suivis pour éviter toute repasse inutile.

Les premières analyses réalisées avec Aurélien Besnard (CEFE-CNRS) sur le jeu de donnée récupéré l’an passé seront disponibles dans le prochain bulletin d'information à paraître prochainement.

Merci d’avance de votre participation : plus il y aura de sites de références inventoriés année après année à l’échelle nationale, meilleur sera le suivi !

Sébastien Laguet, pour le réseau national LPO/ONF