Ain

Actualités


Chevêchette 2013

 Après un très bel automne 2012 avec de nombreux chanteurs de Chevêchette dans tout le massif vosgien, l'espèce est devenue très discrète à partir de mi-novembre...

Début janvier, mes premières sorties dans les Vosges du Nord sont infructueuses. Le dimanche 6, la température est douce (6°) et le ciel est couvert. A 7h46, une Grive draine ouvre le concert matinal et aussitôt une Chevêchette entonne son chant durant quelques minutes. Les sorties suivantes sur ce site sont restées vaines. La nouvelle offensive de l'hiver a calmé les ardeurs tant de la Grive draine que de la Chevêchette ! Patience... sa présence début janvier est de bonne augure pour la suite.

Yves Muller

Actions en faveur de la chevêchette et de la chouette de Tengmalm

Bilan du suivi

Année 2015

Les moeurs nocturnes de la Chouette de Tengmalm et son pic d’activité hivernal expliquent probablement le faible nombre d’observation de cette espèce comparé aux observations de la Chevêchette d’Europe. Pour 2015, la Tengmalm est présente sur 10 sites dans le département, tous situés à l’est de la chaîne du Bugey. La reproduction est attestée sur un seul site (2 poussins). Cette année, la base de données Faune-Ain comporte 66 données concernant la recherche de la Chevêchette d’Europe. La présence de l’espèce est retrouvée dans le Bugey à l’est du département sur 15 communes de part et d’autres d’une diagonale Belley –Gex. 34 sites avec au moins un mâle chanteur ont été identifiés et 12 sites supplémentaires sont à vérifier suite à la forte réponse de mobbing des passereaux lors de la repasse. Une seule nidification certaine a été identifiée cette année (2 poussins).
Coordination : Thierry LENGAGNE

Année 2014

Données non disponibles.

Année 2013

Données non disponibles.

Année 2012

Aucune donnée sur la chouette de Tengmalm en 2012. Dans la Haute-Chaîne du Jura, 4 mâles chanteurs de chevêchette d’Europe ont été entendus au printemps 2012 (un nid découvert).
Coordination : Gérard PONTHUS (Réseau avifaune ONF)

Année 2011

Trois chanteurs de chouette de Tengmalm ont été repérés cette année. Le contrôle des arbres percés par le pic noir (une quarantaine de hêtres situés entre 800 m et 1 400 m d’altitude) n’a pas permis de trouver le nid de cette espèce cette année.
Au nord de la Haute-Chaîne du Jura, 7 mâles chanteurs de chevêchette d’Europe sont distants en moyenne de 1,5 km les uns des autres. Ils sont situés au-dessus de 1 300 m d’altitude, dans des forêts résineuses (mélangées de feuillus) peu denses. Des clairières, constituées de pâturages boisés ou de trouées forestières, sont toujours présentes et utilisées pour la chasse.
Prospecté depuis une année, le secteur du Retord donne des résultats prometteurs. L’espèce est présente sur plusieurs sites et la répartition assez homogène dans les habitats favorables.
Coordination : Gérard PONTHUS (ONF)

Année 2010

Deux contacts de chouette de Tengmalm, l’un en février (chanteur diurne en forêt de Divonne) et l’autre en avril (forêt communale de Farges)
Un chanteur de chevêchette d’Europe au printemps sur le territoire communal de Lancrans et deux chanteurs d’automne dans les forêts communales de Divonne et de Gex.
Coordination : Gérard PONTHUS (ONF)

Contacts et liens utiles

- Thierry LENGAGNE (coordinateur)
LPO Ain

- http://www.faune-ain.org/