Bourgogne

Actualités


La Chevêchette d'Europe découverte en Bourgogne

Une Chevêchette d’Europe a été observée pour la première fois en Bourgogne courant du mois de novembre 2012. Il s’agit de la plus petite chouette d’Europe qui ne mesure pas plus de 15 centimètres de haut.

Retrouvez l'article dans son intégralité.

Actions en faveur de la chevêchette et de la chouette de Tengmalm

Bilan du suivi

Année 2015

Côte-d'Or (21)
2015 sera une fois de plus une année sans aucun contact avec la Chouette de Tengmalm. Les prospections furent plus rares, seulement 13 points d’écoutes dans les massifs de Moloy, Courtivron et Is-sur-Tille. Des prospections complémentaires ont également été réalisées sur plusieurs communes de l'arrière-côte dijonnaise. La dernière observation date d’avril 2012, Bernard Frochot avait noté un bref chant en journée en forêt de Jugny. Depuis, il est bien difficile de motiver du monde pour sortir sur le terrain dans ces conditions. Pour la Tengmalm, nous n’avons plus guère d’espoir d’en réentendre à court ou moyen terme. Pour la Chevêchette, son apparition récente dans le Morvan nous incite à prospecter dans des milieux favorables, et qui sait…

Morvan
Les recherches ont malheureusement été nettement plus réduites durant la saison 2014-2015. Les quelques soirées d'écoute n'ont pas permis de contacter la Chouette de Tengmalm. La Chevêchette d’Europe a quant à elle été entendue à plusieurs reprises fin mars-début avril sur un seul secteur, déjà identifié les années précédentes. Il faudra intensifier les recherches en 2016 pour savoir ce qu'il en est de ces deux espèces dans le Morvan.
Coordination : Cécile Détroit (Société d'histoire naturelle d'Autun) et Gérard Olivier (LPO Côte d'Or)

Année 2014

Côte-d'Or
Comme pour 2013, les prospections habituelles n’ont pas permis de contacter la chouette de Tengmalm malgré une forte pression des écoutes notamment dans l’arrière-côte dijonnaise.
Ce sont 17 sorties, de janvier à avril pour environ 90 points d’écoutes qui furent organisées.
Les massifs explorés en Côte d'Or étaient : Forêt de Moloy, forêt d'Is-sur-Tille, forêt de Jugny, l'arrière côte dijonnaise, le Val-Suzon et la forêt de Pasques.

Morvan
Suite à la découverte de la chevêchette d'Europe fin 2012, les recherches se sont intensifiées cette année, profitant par la même occasion à la chouette de Tengmalm qui fréquente les mêmes secteurs du Haut Morvan montagnard. La participation de nombreux observateurs a permis de couvrir une surface importante au cours des seize soirées d'écoute. Deux à trois chanteurs de chevêchette d'Europe ont été contactés dans un secteur restreint. Pour la chouette de Tengmalm, deux chanteurs ont été dénombrés sur le Haut-Folin et un chanteur sur le massif d'Anost où l'espèce n'avait pas été entendue depuis 2008.
Malgré les prospections exhaustives d'arbres à cavités sur les sites fréquentés par les deux espèces, aucun nid n'a été découvert cette année.
Coordination : Cécile Détroit (Société d'histoire naturelle d'Autun) et Gérard Olivier (LPO Côte d'Or)

Année 2013

Morvan
La Bourgogne est à présent dotée des deux petites chouettes de montagne. Après de nombreuses recherches sur les secteurs du Haut-Morvan fréquentés par la Tengmalm, une chevêchette d’Europe a fini par être contactée en novembre 2012. Tout d’abord repérée grâce à son chant d’automne entendu à 15h30, l’individu a pu être localisé environ une heure plus tard au sommet d’un grand épicéa. Les habitats sur le secteur, d’une altitude comprise entre 750 et 850 mètres, sont relativement variés avec de la hêtraie acidiphile à houx, des peuplements mixtes de bouleaux, hêtres et épicéas avec des arbres assez âgés, des zones de coupes diversifiées en hauteur et en végétation et des zones humides ouvertes ou fermées. D’autres recherches en fin d’année 2012 n’ont donné lieu à aucun autre contact mais un mâle chanteur a de nouveau été entendu en mars 2013. Des prospections approfondies de cavités potentiellement favorables ont commencé au cours du printemps 2013. Pour le moment aucune cavité occupée n’a été découverte. Pour la Tengmalm les résultats sont beaucoup moins encourageants. Aucun mâle chanteur ni aucune preuve de reproduction n’ont été enregistrés alors que 2 à 3 chanteurs avaient été entendus sur le même secteur au printemps 2012. Toutefois, l'effort de prospection au cours de la période la plus favorable à l'écoute a été relativement faible en 2013 comparé aux années précédentes. Seul fait intéressant : un individu observé au bord d'une route au mois de février dans un secteur du Haut-Morvan où l'espèce n'avait jusqu'à présent pas été notée. Les recherches de cavités occupées n'ont également rien donné.

Côte-d'Or (21)
Les secteurs habituels ont été prospectés pour la Tengmalm de janvier à mars sans succès. Ce sont environ 50 points d'écoute et trente heures de sorties pour lesquels nous n'avons eu aucun contact. Les massifs explorés en Côte-d'Or étaient : forêt de Moloy, forêt d'Is-sur-Tille, forêt de Jugny et de Châtillon-sur-Seine, l'arrière côte dijonnaise et le Val-Suzon.
Coordination : Cécile DETROIT (Société d'histoire naturelle d'Autun) et Gérard OLIVIER (LPO Côte-d'Or)

Année 2012

De janvier à avril 2012, près de 20 sorties nocturnes ont été effectuées dans des sites favorables à la chouette de Tengmalm du nord-est de la Côte-d’Or. La prospection s'est déroulée sur les anciens sites ou l'espèce était connue comme nicheuse et sur des secteurs favorables dans la Réserve naturelle régionale du Val-Suzon proche de Dijon. Malgré une forte pression d'écoutes nocturnes sur la réserve du Val-Suzon et des contrôles réguliers sur les anciens sites, après plus de 50 points d’écoutes réalisés, aucun contact n’a été noté cette année. Il ne semble pas qu'il y ait eu de prospection dans l'arrière côte dijonnaise. Dans le Morvan, la chouette de Tengmalm, qui s’était fait très discrète ces dernières années (aucun chant en 2011 alors qu’elle avait été recherchée de façon assidue) occupe toujours le Haut-Morvan mais les densités semblent rester à un niveau faible. Un nichoir occupé a été découvert et suivi mais la ponte a malheureusement échoué pour des raisons inconnues. 1 à 2 autres territoires ont été identifiés par le contact de plusieurs mâles chanteurs en début d’année sur un même secteur. La nouveauté de l’année 2012 est la découverte de la chevêchette d’Europe (qui n’avait encore jamais été observée en Bourgogne !). Il s’agit d’un individu repéré par son chant d’automne en fin d’année. Cette donnée sera détaillée dans la prochaine synthèse et les recherches vont bien sûr se poursuivre en 2013 pour tenter d’en savoir plus sur ce qu’il en est du statut de l’espèce et du nombre de territoires occupés dans le secteur.
Coordination : Cécile DÉTROIT (Société d'histoire naturelle d'Autun) et Gérard OLIVIER (LPO Côte-d'Or)

Année 2011

Les secteurs favorables de Côte-d’Or et du Morvan ont été prospectés assidûment comme chaque année (20 soirées d’écoute). Aucun chanteur de chouette de Tengmalm n’a été contacté et aucune nidification n’a été découverte en 2011 !
Coordination : Hervé JACOB

Année 2010

Les secteurs favorables de Côte-d’Or et du Morvan ont été prospectés assidûment comme chaque année. Aucun chanteur de chouette de Tengmalm n’a été contacté et aucune nidification n’a été découverte en 2010 !
Coordination : Hervé JACOB

Contacts et liens utiles

- Cécile Détroit, Société d'histoire naturelle d'Autun (coordinatrice)
- Gérard Olivier, LPO Côte d'Or (coordinateur)

- http://lpo.yonne.free.fr/
- http://www.cote-dor.lpo.fr/
- http://epob.free.fr