Lorraine

Actualités


Actions en faveur de la chevêchette et de la chouette de Tengmalm

Bilan du suivi

Année 2015

Vosges du Nord (57 – 67)
Peu de données sur la Chouette de Tengmalm dans les Vosges du Nord au printemps 2015. Un premier chanteur est entendu dès le 17 janvier et 2 autres chanteurs en mars. Aucune preuve de reproduction malgré le contrôle de plus de 100 loges de pic noir par grattage dans la ZPS « Forêts, rochers et étangs du Pays de Bitche » !
L’année n’est guère meilleure pour la Chevêchette : 3 territoires découverts en automne 2014, avec un dernier chant le 30 novembre. Au printemps suivant, 3 chanteurs sont localisés. Les anciens sites bien suivis dans le Pays de Bitche sont inoccupés sans que les milieux forestiers n’aient été modifiés… En revanche, la reproduction est prouvée pour la première fois en Forêt Domaniale de La Petite-Pierre Nord et un second nid est découvert dans les Vosges du Nord alsaciennes.

Vosges moyennes (57 – 67)
L’année 2015 est correcte pour la Chouette de Tengmalm dans les Vosges moyennes : 9 chanteurs sont localisés dans les forêts du Donon, de Walscheid, d’Abreschviller, de Val de Senones. Une nidification échoue : début de ponte dans un nichoir en mauvais état dont la façade est tombée. Après réparation, le mâle y entre, y chante mais il n’y a pas de nouvelle reproduction. La saison est satisfaisante pour la Chevêchette d’Europe : 11 chanteurs ont été localisés en « automne » 2014, entre mi-août et décembre. A noter 6 territoires en Forêt Domaniale du Donon. Au printemps suivant, 9 territoires sont localisés et 6 nids sont suivis (comme l’an passé) dans les Forêts Domaniales du Donon (3 nids) et d’Abreschviller (3 nids). Quatre nidifications ont eu lieu dans des cavités déjà occupées les années précédentes. Deux nidifications échouent. Les 4 autres donneront
au moins 16 jeunes à l’envol.

Hautes-Vosges (68 – 88)
L’année 2015 est assez bonne dans les Hautes-Vosges pour la Chouette de Tengmalm. 12 chanteurs sont repérés du côté alsacien (Soultzeren, Sondernach, Stosswihr, Orbey, Kruth, Lutterbach, etc.) et 25 du côté lorrain (Cornimont, Bois-de-Champ, Gérardmer, Ventron, Bussang, Ban-sur-Meurthe, etc.). Six nidifications ont été suivies côté lorrain.
Cette année est remarquable pour la Chevêchette d’Europe. L’automne a permis de localiser 56 chanteurs cantonnés. A la fin de l’hiver et au printemps, 34 chanteurs ou couples ont été repérés dans les sites classiques : 6 côté alsacien (Le Bonhomme, Orbey, Ribeauvillé, Urbès, etc.), et 28 côté lorrain (Gérardmer, Ban-sur-Meurthe, Clefcy, Le Valtin, Cornimont, Bussang, Bois de Champ, Pfainfaing…). Douze nidifications (un record !) ont été découvertes et suivies dans les Hautes-Vosges. Côté alsacien, une nidification échoue et une famille volante est observée le 10 juin. Côté lorrain, 10 nidifications sont découvertes. Cinq d’entre elles, bien suivies, donnent 13 à 15 jeunes à l’envol.
Bilan pour le massif vosgien Au final, l’année 2015 est une des meilleures années pour le massif vosgien pour les petites chouettes de montagne depuis le début de ces synthèses :
• 49 chanteurs (ou territoires) pour la Chouette de Tengmalm avec 7 nids découverts;
• 46 chanteurs (ou territoires) pour la Chevêchette d’Europe avec un record de 20 nidifications (ou
familles suivies).
Ce résultat est lié à une bonne année de présence des deux petites chouettes de montagne dans le massif mais aussi à un suivi plus important et à une meilleure collecte des données de l’ensemble des naturalistes.
Coordination : Yves MULLER (LPO Alsace et Lorraine)

Année 2014

Vosges du Nord (57 – 67)
Très peu de données de Chouette de Tengmalm dans les Vosges du Nord au printemps 2014 : un chanteur le 9 mars et une observation le 28 mars. Aucune preuve de reproduction malgré près de 200 loges de pic noir contrôlées par grattage dans la ZPS « Forêts, rochers et étangs du Pays de Bitche » !
L’année n’est guère meilleure pour la Chevêchette : 4 territoires en automne 2013, avec un dernier chant le 19 octobre. Au printemps suivant, 3 chanteurs sont localisés. Les anciens sites bien suivis dans le Pays de Bitche sont inoccupés sans que les milieux forestiers n’aient été modifiés… Notons tout de même la présence d’un chanteur en mars-avril en forêt domaniale de La Petite-Pierre Nord et un chanteur en mars au nord-est du massif, dans le Hochwald (nouveau site). Aucune nidification n’a été trouvée !

Vosges moyennes (57 – 67)
L’année 2014 est bien meilleure pour la Chouette de Tengmalm dans les Vosges moyennes que l’année précédente : 10 chanteurs sont localisés dans les forêts du Donon, de Waldscheid, d’Abreschviller, d’Obernai-Bernardsviller… Mais comme dans les Vosges du Nord, aucune nidification n’a été trouvée !
La saison est aussi bien meilleure pour la Chevêchette d’Europe : 12 à 13 chanteurs ont été localisés en automne 2013 dans les forêts domaniales du Donon (4 chanteurs), de Waldscheid (1 chanteur), d’Abreschviller (4-5 chanteurs), Saint-Quirin (1 chanteur), Val de Senones (2 chanteurs). Au printemps suivant, 6 nids (un record !) ont été suivis dans les forêts domaniales du Donon (2 nids) et d’Abreschviller (2 nids), la forêt communale d’Heiligenberg (1 nid à 460 m d’altitude) et la forêt communale d’Obernai-Bernardsviller (1 nid à basse d’altitude aussi). 5 nidifications sur 6 ont produit des jeunes à l’envol. En plus, 2 chanteurs ont été entendus sur d’autres sites sans preuve de reproduction.

Hautes-Vosges (68 – 88)
Comme dans les Vosges moyennes, l’année 2014 est bien meilleure dans les Hautes-Vosges pour la Chouette de Tengmalm. 12 chanteurs sont repérés du côté alsacien (Soultzeren, Wintzenheim, Orbey, Gunsbach, Stosswihr, Hohrod, etc.) et 29 du côté lorrain (Cornimont, Champ, Gérardmer, Ventron, Bas-sur-Meurthe, Le Ménil, Ban-sur-Meurthe, Le Valtin, etc.). Seules 2 nidifications ont été suivies dans des cavités de Pic noir, côté lorrain, avec jeunes à l’envol et une famille volante a été observée côté lorrain aussi.
Après une saison 2013 plutôt mitigée pour la Chevêchette d’Europe, l’automne n’a permis que peu de contact : 8 chanteurs ont été localisés. A la fin de l’hiver et au printemps, 39 chanteurs ou couples ont été repérés dans les sites classiques : un seul côté alsacien (vallée de Munster), et 38 côté lorrain (Gérardmer, Ban-sur-Meurthe, Clefcy, Le Valtin, Le Grand Valtin, Xonrupt-Longemer, Cornimont, Ménil, Tholy, Rambervillers, Bois de Champ, La Bourgonce, La Bresse, Pfainfaing, Corcieux…). Six nidifications ont été découvertes et ont été couronnées de succès. A signaler une première nidification de Chevêchette suivie dans la vallée de Munster (une première aussi pour le Haut-Rhin) ! Les autres nids sont dans le département des Vosges. Sur un autre site, les parents ont disparu alors que les jeunes avaient une quinzaine de jours. Les 5 jeunes ont été apportées au centre de soins de la LPO Alsace à Rosenwiller. Un jeune meurt au centre et les 4 autres ont été relâchés dans le massif vosgien début août.

Bilan pour le massif vosgien
Au final, l’année 2014 est la meilleure année pour le massif vosgien depuis le début de ces synthèses :

53 chanteurs (ou territoires occupés) de Chouette de Tengmalm avec seulement 2 nids découverts et une famille volante observée ;
50 chanteurs (ou territoires) pour la Chevêchette d’Europe avec un record de 12 nidifications suivies.

Ce résultat est lié à une bonne année de présence des deux petites chouettes de montagne dans le massif mais aussi à un suivi plus important et à une meilleure collecte des données.
Coordination : Yves MULLER (LPO Alsace et Lorraine)

Année 2013

Vosges du Nord (57-67)
Très peu de données de chouette de Tengmalm dans les Vosges du Nord au printemps 2013 : un chanteur le 15 mars et un autre le 17 avril. Aucune preuve de reproduction. En revanche, 18 territoires de chevêchette d’Europe sont localisés en automne 2012 dans la partie septentrionale des Vosges du Nord, aux confins de l’Alsace et de la Lorraine et 2 dans la partie centrale des Vosges du Nord. Au printemps suivant, 6 territoires sont localisés sur des sites habituels dans les forêts à l’est de Bitche et dans l’Alsace proche. Deux nids sont découverts, à des altitudes comprises entre 250 et 280 m. L’une des nidifications échoue : la nichée est abandonnée sans doute en raison de la disparition de la femelle. L’autre réussit avec envol de la nichée vers le 16-17 juin.

Vosges moyennes (57-67)
Une chouette de Tengmalm alarme à l’automne 2012 mais aucun contact au printemps suivant ! La saison est bien meilleure pour la chevêchette d’Europe : 9 chanteurs sont localisés en automne 2012 dans les forêts domaniales de Lutzelhouse, d’Abreschviller, du Donon et 1 à Oberhaslach. Au printemps suivant, 4 territoires sont localisés mais aucune nidification n’est découverte.

Hautes-Vosges (68-88)
Deux chouettes de Tengmalm sont repérées en automne. Au printemps suivant, seuls 3 chanteurs sont repérés et aucune nidification n’est prouvée ! Après la belle saison de reproduction du printemps 2012, l’automne a permis de repérer près de 50 territoires de chevêchette d’Europe dans les Hautes-Vosges, particulièrement sur le versant ouest du massif. Au printemps suivant, 20 sites sont contrôlés avec des chanteurs et parmi eux 2 nidifications sont suivies mais elles ont échoué. A noter un rassemblement surprenant de 5 adultes (4 mâles et 1 femelle a priori) le 18 juin (G. Dietrich).
Coordination : Yve s MU LLER (LPO Alsace)

Année 2012

Vosges du Nord (57-67)
A l’exception d’un premier chanteur de chouette de Tengmalm entendu dès le 5 novembre, l’activité nuptiale débute mi janvier dans les Vosges du Nord. 5 territoires sont localisés dans la partie septentrionale du massif. La nidification est prouvée sur un site dans une cavité naturelle de pin sylvestre (un jeune visible à l’entrée du nid le 1er mai). 11 territoires de chevêchette d’Europe sont localisés en automne 2011 dans la partie septentrionale des Vosges du Nord, aux confins de l’Alsace et de la Lorraine et un dans la partie centrale des Vosges du Nord. Au printemps suivant, 3 nids sont découverts dans les forêts à l’est de Bitche, à des altitudes comprises entre 250 et 280 mètres. Ces 3 nids sont assez rapprochés : les distances entre eux sont de 1,2 ; 1,4 et 2 kilomètres. Les 3 nidifications réussissent : un premier jeune est observé à terre hors du nid dès le 19 mai. 8 autres chanteurs sont repérés sans preuve de nidification.

Vosges moyennes (57-67)
12 chanteurs (ou couples) de chouette de Tengmalm ont été localisés ce printemps 2012 dans les Forêts du Donon, d’Abreschviller, de Dabo et d’Engenthal. Quatre nids sont découverts, 3 dans des cavités de pic noir dans des hêtres et un dans un sapin pectiné fendu. 9 chanteurs de chevêchette d’Europe ont aussi été localisés dans les mêmes forêts. Une nidification est découverte et suivie en forêt du Donon sur l’un des sites : 6 jeunes sont nourris hors du nid le 2 juin. De plus, un chanteur est entendu pour la première fois dans le massif du Champ du Feu le 7 mai. Et une famille de 2 jeunes a été repérée le 30 juin en forêt domaniale de Saint-Quirin.

Hautes-Vosges (68-88)
L’année 2012 a été favorable à la chouette de Tengmalm dans les Hautes-Vosges (côtés alsacien et lorrain) : 22 chanteurs ont été repérés dont 2 avec nidifications et 2 familles. Et l’année a été exceptionnelle pour la chevêchette… grâce à des prospections de plus en plus intenses ! En automne, déjà une dizaine de chanteurs avaient été repérés dans des sites favorables sur le versant ouest de Vosges. Au printemps, 6 nidifications ont été découvertes du côté lorrain (les premiers nids suivis dans les Hautes-Vosges) et une famille observée en août. Par ailleurs 11 autres sites ont été contrôlés au cours du printemps avec des chanteurs. Globalement pour l’ensemble du massif vosgien, on totalise ainsi 39 territoires occupés par la chouette de Tengmalm (avec 7 nids suivis et 2 familles contrôlées) et 40 territoires occupés par la chevêchette (avec 10 nids suivis et 2 familles contrôlées).
Coordination : Yves MULLER (LPO Alsace)

Année 2011

Vosges du Nord (57 – 67)
Seuls deux chanteurs de chouette de Tengmalm ont été contrôlés dans les Vosges du Nord au printemps 2011. Sur un des sites, la nidification est possible (un oiseau vu dans une loge). Plus de 200 cavités de pic noir ont été contrôlées en vain par grattage…
Sept territoires de chevêchette d’Europe sont occupés au printemps par des chanteurs ou des couples dans le Pays de Bitche et la proche Alsace, et un dans le secteur de La Petite-Pierre. Sur ces sites, deux nids de chevêchette d’Europe ont été découverts et suivis précisément aux confins de l’Alsace et de la Lorraine, près de l’Allemagne (8è et 9è preuve de nidification de l’espèce à basse altitude dans les Vosges du Nord depuis 2002).

Vosges moyennes (57 – 67)
Trois chanteurs (ou couples) de chouette de Tengmalm ont été contrôlés ce printemps sans preuve de nidification et, sur deux autres sites, un adulte a été observé dans une loge.
La chevêchette d’Europe (dont la 1è preuve de nidification avait été obtenue en 2009) a été retrouvée au printemps 2011 sur deux sites (des chants jusqu’à mi-avril).

Hautes-Vosges (68 – 88)
La chouette de Tengmalm est en nette régression en 2011 dans les Hautes-Vosges : un nid (oiseau dans une loge) et 6 chanteurs.
En revanche, grâce à des prospections plus complètes, 16 chanteurs de chevêchette ont été repérés, essentiellement du côté lorrain de ce vaste secteur (un chanteur tout de même dans les Hautes-Vosges alsaciennes).
Coordination : Yves MULLER (LPO Alsace)

Année 2010

Vosges du Nord (57-67)
Quatre chanteurs de chouette de Tengmalm ont été entendus dans les Vosges du Nord en 2010 et dans l’un des cas, un individu a été contrôlé dans une cavité (nidification possible). La situation est donc meilleure qu’en 2009 (aucun chanteur) mais les effectifs restent faibles. Près de 200 cavités de Pic noir ont été contrôlées en vain par grattage…
Trois territoires de chevêchette d’Europe sont occupés au printemps par des chanteurs ou des couples dans le Pays de Bitche et la proche Alsace et un dans le secteur de La Petite-Pierre.
Sur ces sites, deux nids de chevêchette d’Europe sont découverts et suivis précisément aux confins de l’Alsace et de la Lorraine, près de l’Allemagne (6e et 7e preuve de nidification de l’espèce à basse altitude dans les Vosges du Nord depuis 2002). En automne, 12 chanteurs ont été entendus sur l’ensemble des sites contrôlés dans les Vosges du Nord.

Vosges moyennes (57-67)
Un seul chanteur de chouette de Tengmalm a été entendu cette année et deux oiseaux ont été contrôlés dans des cavités.
La chevêchette d’Europe, n’a pas été retrouvée au printemps (la première preuve de nidification avait été obtenue l’an passé) mais deux chanteurs sont entendus en automne.

Hautes-Vosges (68-88)
L’année a été bien meilleure pour la chouette de Tengmalm que 2009 : 26 chanteurs sont entendus au printemps, 2 familles sont observées et 3 nids sont découverts.
Au printemps, la chevêchette n’est entendue que sur 2 sites (pas de nidification observée) et en automne, elle est repérée sur 4 sites.
Coordination : Yves MULLER (LPO Alsace

Contacts et liens utiles

- LPO Alsace, Yves Muller (coordinateur)

- http://lpomoselle.oiseaux.net/
- http://www.centre-ornithologique-lorrain.com/
- http://www.faune-lorraine.org/