Premier bilan du programme d'action pour la chouette Effraie : à la conquête des clochers du Nord

Dans le cadre de « l’observatoire national des rapaces nocturnes » prévu pour 2015-2017, la Ligue pour la Protection des Oiseaux du Nord a mis en place dès cette année, un programme d’action départemental pour la chouette effraie (Tyto alba), espèce qui décline en Europe et dont nous ignorons l’état global en France (BirdLife International, 2004). Yann Godeau, Président de la LPO Nord est à l’initiative de ce projet qui vient de naître et c’est avec optimisme que toute son équipe s’est lancée à la conquête des clochers du département. « C’est un travail ambitieux car le département du Nord est vaste. Il représente plus de 5000 km2, et on y compte près de 650 communes avec plus de 700 clochers. Cependant, il est impératif pour notre association d’agir pour cet oiseau menacé par la fermeture presque systématique des clochers d’églises où l’on a mis en place du grillage pour éviter les pigeons. »

Le premier objectif de la LPO Nord est donc de recenser les couples présents dans les clochers pour combler le manque de données locales et nationales. La "méthode de la repasse" étant peu adaptée à cette chouette (on ne sait pas encore réellement), l’association a opté pour la recherche d’indices de présence dans les églises (fientes, pelotes de réjection, etc). Le deuxième objectif est de remédier à cette « crise du logement » en menant une campagne de pose de nichoirs dans les clochers. Sur le terrain, le travail est colossal mais bénévoles et salariés sont déjà à l’œuvre depuis le début du mois de mai et les rendez-vous avec les élus pour visiter les clochers se sont multipliés.
Sur 25 sites ruraux visités au 1er juin 2014, nous comptons seulement 1 site avec la présence certaine d’un couple et de sa nichée et seulement 2 sites avec une présence probable. Ces premiers constats s’avèrent déjà alarmants. Depuis le dernier atlas régional des oiseaux nicheurs, la population semble en effet s’être effondrée. Lors des visites de clochers, il s’agit de déterminer si le site est adapté à l’accueil de la chouette. Il faut aussi déterminer l’emplacement idéal pour la pose du nichoir au vu des contraintes techniques et biologiques et surtout convaincre les élus de la nécessité d’aider ce rapace si emblématique.

Le lancement de cette campagne s’avère "prometteur" avec 14 projets acceptés sur 16 rencontres organisées avec les élus (au 1er juin 2014). De plus, bon nombre d’entre eux se sont montrés intéressés par l’organisation d’animations sensibilisant les scolaires et le grand public à cet animal si utile dans l’écosystème. L’association LPO Nord a déjà posé à ce jour, 7 nichoirs construits par « Cap Vie », atelier thérapeutique implanté dans la métropole lilloise. L’étape suivante pour ces 7 sites et pour tous les autres à venir, sera d’effectuer le suivi annuel des nichoirs afin de déterminer s’ils sont occupés ou non.
Avec un tel investissement, la LPO Nord espère vivement assister au retour de la « Dame blanche » dans les clochers du Nord.

Olivia Castelain, Stagiaire Programme Effraie
Yann Godeau, Président LPO Nord

Sources: BirdLife ,2004, Birds in Europe, population estimates, trends and conservation status