Les circaetes sont de retour !

Sur ce site en Haute-Loire, le mâle est observé pour la première fois le 10 mars. Trois jours après son arrivée, il restaure l'aire utilisée en 2012. Le 16 mars, encore célibataire, il fait 6 apports de rameaux frais en l'espace d’une heure. Les branchettes annexes des grandes branches le gênent beaucoup. Il en coupe certaines avec le bec, d'autres sont tissées dans les matériaux du nid.
Le 19 mars, durant l’après-midi, il apporte 3 orvets à la femelle, revenue le 17 ou le 18 mars sur son site de nidification.
Bernard Joubert.