Actualités

Galerie photo

Actes de la rencontre 2016

Les 4èmes rencontres du réseau Circaète se sont tenues l’automne dernier à Roquefixade (Ariège). Comme lors des précédentes, ce fut là l’occasion de se retrouver, d’échanger idées et expériences, de faire part de recherches.

Vous pouvez télécharger les actes de cette rencontre au format PDF. 

Un Circaète se noie à Algésiras

La migration prénuptiale des circaètes bat son plein en France (migraction.net) :
- 82 ont été vus sur le site de l’étang de l’Ayrolle à Gruissan.
- 486 ont été vus aux vignobles de Bellet, dans les Alpes-Maritimes, du 1 au 12 mars.

En Espagne, la migration prénuptiale est également suivie à Gibraltar : le 5 mars, un Circaète, harcelé par un groupe de Goélands leucophées, tombe dans la mer, à moins d’un kilomètre de la côte espagnole. Antonio Tamayo et un groupe d’observateurs assiste à la noyade du Circaète :

https://www.facebook.com/antonio.tamayoertamayo/posts/2084872438406082

Migration prénuptiale

Dans l’Aude Le 1er mars, 36 circaètes sont observés sur le site de suivi de migration de l’étang d’Ayrolle à Gruissan (suivi de 11h à 15h par D. Clément, S. Garandeau, C.Borrel, Y. Borremans). 22 sont vus le lendemain, le 2 mars aux vignobles de Bellet, dans les Alpes-Maritimes (suivi de 11h45-à 17h30 par M&M Belaud et M&G Poncet). Le 2 mars également, 1 individu est vu en migration au col de l’Escrinet, en Ardèche.
Vous pouvez suivre les résultats des suivis de la migration, au jour le jour sur http://www.migraction.net/
 

premier bilan des rencontres

Après Langeac (2004), Nadaillac (2008), et Florac (2012), c’est dans le fief cathare de Roquefixade en Ariège que se sont déroulées les 4èmes rencontres Circaète, les 8 et 9 octobre 2016. Une quarantaine de naturalistes, tous impliqués dans le suivi de l’espèce, se sont retrouvés, à l’invitation de Nature Midi-Pyrénées et de la LPO Mission Rapaces, pour évoquer l’objet de leurs études.

4 rencontres Circaète

Après celles de Florac en Lozère en 2012, c’est donc dans le fief cathare de Roquefixade en Ariège que se passeront les 4emes rencontres circaète (pdf)
Suite aux rencontres du réseau Grand-duc (2014), c’est au tour du Circaète d’être mis à l’honneur dans ce petit coin d’Ariège. La zone du piémont ariégeois où nous serons, dominée par les sommets pyrénéens, est, pour de nombreux naturalistes, un extraordinaire terrain d’investigation. La diversité de l’avifaune est ici remarquable, générée par une mosaïque de milieux et d’habitats très variés : le circaète y trouve largement sa place.
Comme pour chaque rencontre, le point sur l’état et le partage des connaissances est essentiel pour mieux apprécier la situation de l’espèce en France, mais aussi, peut-être, dans d’autres pays.

Bulletin circaète

Le 12e numéro de la Plume du Circaète est édité (2,6 Mo) : Téléchargement ou lecture en ligne

40 pages exclusivement consacrées au circaète, et rédigées directement par les observateurs.
Merci à tous ceux qui prennent leur jumelle et leur plume pour observer, analyser, compter, photographier, écrire, traduire, échanger, etc.

IV Rencontres Circaète

4e rencontre du réseau Circaète : bienvenus en pays Cathare.

La 4e rencontre du réseau sera accueillie par Nature Midi-Pyrénées et la LPO Mission Rapaces le w.end du 8/9 octobre 2016 à Roquefixade, en Ariège.
Comme à l'accoutumé, les présentations porteront sur des sujets divers : suivi général du circaète dans les régions et activité des groupes locaux, thèmes abordant divers domaines de la biologie ou de l'écoéthologie, retour d'expérience dans le domaine de la protection de l'espèce... Tout votre travail intéresse le groupe et mérite d'être connu.
Les présentations devront respecter la durée limite de 20 minutes maximum afin de permettre une discussion de 10 minutes à l'issue de chaque exposé.
Toutes vos propositions d’interventions sont attendues dès à présent. Afin d'être retenu, votre exposé doit nous parvenir sous forme d'un court résumé adressé avant le 30 juillet.

Un premier circaète en migration

Alors que les sites de reproduction sont encore désertés, les circaètes ont quitté l'Afrique. Un premier circaète est observé en migration le 24 février dans les Alpes-Maritimes : http://www.migraction.net/

Aux vignobles de Bellet, site de suivi de la migration dans les Alpes-Maritimes, le passage des circaètes est remarquable lors des deux migrations.