Suivi et conservation

 

Photo Bruno Berthémy ©

Inventaire et suivi

Les bilans des suivis réalisés par le réseau national circaète sont intégrés depuis 2002 aux cahiers de la surveillance. La forte augmentation des couples suivis et des départements concernés témoigne de l’intérêt des naturalistes pour cette espèce.
Le circaète ne bénéficie pas comme d’autres rapaces d’un plan national d’actions. Le Ministère de l’écologie ne soutient donc pas l’animation nationale du réseau, tout comme les DREAL ne soutiennent pas non plus les suivis et actions de conservation mis en œuvre par les passionnés. Le réseau circaète en France est particulièrement actif, et ce dynamisme doit être un gage de sécurité pour l’avenir du circaète.

Programme de baguage dans les Cévennes

Depuis 1995, un agent du Parc national des Cévennes mène un programme de baguage des poussins de circaète avec une autorisation du CRBPO (Centre de Recherche sur la Biologie des Populations d’Oiseaux). Ce programme est par ailleurs déclaré sur l’unique site Internet (privé) coordinateur du marquage coloré en Europe : CR.birding. La pose de bagues colorées permet d’identifier chaque oiseau à distance et devrait permettre d’apporter quelques réponses à des questions utiles pour le suivi de la dynamique des populations.
Voir Page Cévennes

Suivi par balise Argos/GPS

En juin 2007, puis en août 2008, deux jeunes circaètes ont été équipés d’une balise Argos/GPS par le Conservatoire d’espaces naturels du Poitou-Charentes. Au niveau local, il s’agissait de déterminer l’utilisation spatiale des individus en fonction de la reproduction, du régime alimentaire et de la dispersion des juvéniles ; et de déterminer le rôle fonctionnel d’un réseau de sites naturels. De façon générale, le suivi devait permettre de connaître le temps de maturation des juvéniles et l’intégration d’un jeune dans une population, ainsi que de s’informer sur les voies migratoires empruntées. Les résultats peuvent être consultés sur le site du CREN Poitou-Charente.

 

Logos LPO