Réseau de Transport d'Electricité

Actualités


Octobre 2015 –Des balises dernière génération pour protéger les oiseaux du massif des Alpilles

Des équipes spécialisées de RTE ont installé le vendredi 9 octobre un nouveau modèle de balise pour la protection des oiseaux sur une ligne 225 000 volts qui traverse le massif des Alpilles.
Cette opération, sous tension, a été menée en partenariat avec la LPO, le Parc Naturel Régional des Alpilles et le Conservatoire d’Espaces Naturels de PACA ; elle vise à protéger les grands rapaces, notamment les vautours percnoptères et les aigles de Bonelli.

Déployées pour la première fois en PACA, et pour la seconde fois en France, ces balises, appelées « avisphères » sont le fruit d’une étroite collaboration entre RTE et la LPO, au sein du Comité National Avifaune (qui regroupe RTE, ERDF, la LPO et FNE).
La pose de 120 balises sur plus de 2 km a été effectuée par des équipes spécialisées de RTE qui réalisent les travaux sous tension.

Alsace - octobre 2015 : Transformation d’une tranchée forestière en prairie naturelle de fauche

RTE vient de faire procéder aux travaux d’entretien de la végétation sous ses lignes haute tension traversant les massifs de Marckolsheim à Rhinau.
Ces travaux d’abattage, d’élagage et de débroussaillage ont pris une ampleur particulière en raison de la future transformation de cette tranchée forestière en prairie naturelle de fauche. Ce projet communal, initié avec le concours de la LPO, et en concertation avec RTE, devrait se concrétiser au printemps prochain et apporter au site une plus-value en termes de biodiversité et de qualité paysagère.

 

Sud Est : Bagage de deux aiglons d’aigle de Bonelli

Descendus de leur nid par un agent RTE, les aiglons ont ensuite été pris en charge par le CNE (Conservatoire des Espaces Naturels) qui leur prodigué les premiers soins, les a examiné de près et les a bagué.
C'est avec précaution que l'agent RTE redescend du sommet du pylône. Il porte dans son sac de randonnée un chargement précieux et délicat: deux aiglons de Bonelli, dont le nid culmine à près de 50 m de hauteur dans un endroit tenu secret afin de ne pas inciter les curieux à les déranger. L'objectif du CNE à terre est de leur prodiguer les premiers soins et de les examiner: pesée, vérification de l'absence de trichomonose (parasite présent dans la gorge et qui peut conduire à un étouffement), puis bagage. Ce n'est qu'une fois ces soins réalisés que les aiglons pourront regagner leur nid, toujours à dos d'homme.

Alsace : Appel à un fauconnier pour effaroucher 200 corbeaux qui avaient colonisés deux pylônes à Wintzenheim.

En raison des risques d'amorçages électriques et de pollution pour les riverains, RTE a fait appel à un fauconnier afin d'éloigner la colonie de corbeaux et éviter aux équipes d'entretien des lignes de déplacer régulièrement des nids dangereusement placés.
Le fauconnier a procédé au mois de mars car c'est la période d'installation des nids avant la ponte.
Il est intervenu avec 14 rapaces dont deux aigles royaux et a travaillé au sol uniquement en raison du danger électrique à hauteur des lignes. La présence des rapaces pendant 6 jours, de 6H à 20H, a permis de décourager les oiseaux. Quand la présence des rapaces ne suffit pas, le fauconnier peut simuler des attaques que le corbeau n'oublie pas grâce à sa remarquable mémoire. Ses méthodes sont précises, graduelles et adaptables.
En une semaine, les corbeaux ont disparu du paysage puis sont revenus pour seulement 10 % d'entre eux.

RTE, Réseau de Transport d’Electricité

RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité

 

RTE, Réseau de Transport d’Electricité, est l’entreprise gestionnaire du réseau public de transport d’électricité en France. Entreprise de service public, il a pour mission l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau haute et très haute tension. Il est garant du bon fonctionnement et de la sûreté du système électrique. Avec 100 000 km de lignes comprises entre 63 000 et 400 000 volts et 46 lignes transfrontalières, le réseau géré par RTE est le plus important d'Europe. Avec près de 15 % de son réseau en zone naturelle protégée (Parc Naturel Régionaux, réserves naturelles, zones Natura 2000…), RTE a appris de longue date à composer avec les exigences du milieu naturel.
Conscient qu’il est dans l’intérêt de tous d’allier performance économique, respect de l’environnement et satisfaction de l’ensemble des acteurs, RTE a structuré sa politique environnementale autour d’un axe fort qu’est la préservation de la biodiversité.
Ainsi, RTE est engagé depuis longtemps, en partenariat avec le CNA, dans la réduction de l’impact de son réseau sur l’avifaune. Les actions présentées ci-dessous témoignent de cet engagement, par ailleurs reconnu par le gouvernement au titre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité en décembre 2012.

Protection de l’avifaune contre les risques de percussion

Afin de limiter le risque de collision des oiseaux avec les lignes électriques, les tronçons à risque sont localisés par des études confiées aux ornithologues, ce qui permet de les neutraliser au moyen de deux dispositifs :

  • Des spirales avifaune colorées, disposées sur le tronçon d’ouvrage. Elles rendent les câbles plus visibles, ce qui permet aux oiseaux de les éviter. Des balises blanches et rouges sont donc posées en alternance sur les câbles (rouges pour les oiseaux à activité diurne, blanches pour les oiseaux à activité crépusculaire). Ces spirales, par le léger sifflement qu’elles émettent lorsque le vent souffle, agissent de plus comme un avertisseur sonore perceptible par l’ouïe fine de certains oiseaux. Cette technique a démontré son efficacité : elle permet de diminuer de 65 à 95 % le nombre de collisions.
  • Des effigies de rapace, mises en place en haut des pylônes de manière à effrayer certaines espèces d’oiseaux migrateurs : à la vue du prédateur, les oiseaux augmentent leur hauteur de vol ou s’éloignent de la ligne.

Protection de l’avifaune nichant sur les pylônes RTE

Des nids sont fréquemment construits dans les structures métalliques des pylônes. RTE installe des dispositifs (plateformes…) et déplace les nids sur des zones sécurisées du pylône afin d’éviter tout risque d’électrocution.

Salarié RTE descendant un cigogneau pour le faire baguer, © Médiathèque RTE

Par ailleurs, RTE contribue depuis déjà plusieurs années avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et des associations ornithologique locales aux opérations de suivi des populations de différentes espèces (Cigogne Blanche, Aigle de Bonelli, Balbuzard pêcheur…). Des salariés de RTE participent au baguage des jeunes individus qui naissent chaque année dans des nids installés sur les pylônes de RTE.

Jeunes Balbuzards pêcheurs nés sur un pylône RTE ©

Actions de Recherche & Développement sur la thématique avifaune menées par RTE en partenariat avec le CNA

Deux actions emblématiques témoignent de la volonté de RTE de renforcer encore son engagement dans ce domaine :

  • Expérimentation et suivi de l’efficacité de nouvelles balises avifaune pour les zones de haute montagne, avec le Comité National Avifaune (CNA) (renvoi vers le dossier thématique « Balises avifaune innovantes »)
  • Financement et suivi d’une thèse, d’une durée de 3 ans (2012-2015), en partenariat avec le MNHN afin de quantifier la mortalité avifaune par collision avec les lignes (dans la mesure où les données aujourd’hui avancées ne sont pas statistiquement robustes). Il s’agit ainsi d’identifier avec davantage d’efficacité les moyens de réduire les impacts du réseau sur l’avifaune. (renvoi vers le dossier thématique « thèse avifaune »)

Le réseau RTE : une opportunité pour la préservation de la biodiversité et la reconstitution des Trames Vertes et Bleues

Au-delà de la préservation de l’avifaune, RTE s’est impliqué depuis plusieurs années dans la préservation et la valorisation de la biodiversité floristique et faunistique.
En effet, les récentes actions menées par RTE en concertation avec les acteurs de la préservation de l’environnement montrent l’opportunité que peuvent constituer les emprises des infrastructures linéaires pour la préservation de la biodiversité. Cela est d’autant plus intéressant que se mettent en place des Trames Vertes et Bleues sur le territoire national qui pourraient comporter certains ouvrages du réseau public de transport.
En particulier, des études menées avec l’IRSTEA (ex CEMAGREF) et le MNHN (Muséum National d’Histoire Naturelle) ont permis de mettre en évidence que les emprises des lignes électriques et des pieds de pylônes constituent des zones refuge pour la biodiversité, en particulier pour celle des milieux ouverts. Ces milieux étant en forte régression en France, ces emprises abritent de fait une biodiversité souvent rare, patrimoniale et parfois protégée.

RTE teste également des modes de gestion de ses emprises plus favorables à la faune et la flore locale, en partenariat avec des experts de la biodiversité. Citons entre autres, l’expérimentation de prairies fleuries dans les tranchées forestières ou encore l’essai de sept modes de gestion de ces tranchées favorables à la biodiversité (gestion par pâturage, création de lisières forestières, lutte contre les espèces invasives, création de mares, implantation de vergers conservatoires…) dans le cadre du programme européen Life Biodiversité Elia, dont RTE est le partenaire. Afin de démultiplier ce type d’initiatives, le déploiement d’un programme biodiversité RTE a été initié en 2013. Il a pour objectif de doter les équipes régionales de RTE d’un budget spécifique et d’un cadre technique permettant la mise en place a minima de dix aménagements favorables à la biodiversité par an.

Les emprises des lignes électriques peuvent ainsi devenir des vecteurs de biodiversité, et dans certains cas des corridors écologiques participants à la Trame Verte et Bleue (TVB), si un aménagement et un entretien favorables des emprises sont mis en place.

Contact RTE : Cécile Saint-Simon, cecile.saint-simon@rte-france.com

Pour plus d’informations :