Sud Est : Bagage de deux aiglons d’aigle de Bonelli

Descendus de leur nid par un agent RTE, les aiglons ont ensuite été pris en charge par le CNE (Conservatoire des Espaces Naturels) qui leur prodigué les premiers soins, les a examiné de près et les a bagué.
C'est avec précaution que l'agent RTE redescend du sommet du pylône. Il porte dans son sac de randonnée un chargement précieux et délicat: deux aiglons de Bonelli, dont le nid culmine à près de 50 m de hauteur dans un endroit tenu secret afin de ne pas inciter les curieux à les déranger. L'objectif du CNE à terre est de leur prodiguer les premiers soins et de les examiner: pesée, vérification de l'absence de trichomonose (parasite présent dans la gorge et qui peut conduire à un étouffement), puis bagage. Ce n'est qu'une fois ces soins réalisés que les aiglons pourront regagner leur nid, toujours à dos d'homme.
Cette opération se renouvelle chaque année, car, depuis plus de dix ans, un couple d'aigles de Bonelli a élu domicile dans ce pylône et y a construit un nid douillet et spacieux d'environ 80 cm d'épaisseur pour 1,5 m de circonférence. Cette espèce est très fidèle et niche toujours au même endroit.
Au total, l'opération aura duré près de 2H30 entre la préparation du matériel, les ascensions et les descentes du pylône, les soins prodigués.