Actualités

Meuse - Vaubecourt - Les oiseaux protégés de l’électrocution

Le 19 novembre, suite à plusieurs incidents en 2013 ayant entraîné des perturbations de l’alimentation électrique des clients desservis, ERDF a installé des dispositifs de protection des oiseaux sur une ligne moyenne tension sur la commune de Vaubecourt.

Des dispositifs visuels pour l’avifaune ont été posés sur 300 mètres de ligne qui devraient réduire le nombre d’incidents sur le réseau et protéger les oiseaux à proximité. Depuis le début de 2012, ERDF a ainsi mené 30 chantiers en Lorraine, en concertation avec la LPO via un partenariat signé en janvier 2012.
 

Haute Saône - Autrey le Vay-ERDF installe des protections pour les cygnes

Suite au constat par la mairie d’une mortalité excessive de cygnes, ERDF a procédé le 13 novembre à l’installation de systèmes de visualisation sur une ligne moyenne tension la rendant ainsi plus visible pour les oiseaux.

En juin, le maire d’Autray-le-Vay a signalé à ERDF l’augmentation de la mortalité des cygnes ayant établi leur lieu de vie à proximité du camping municipal, en bordure de la rivière Ognon, qui est surplombée d’une ligne électrique moyenne tension non visible pour les oiseaux de grande envergure qui ont peu d’agilité en vol et donc peu d’efficacité à éviter le contact avec la ligne lorsqu’ils la découvrent tardivement.
 

Savoie - Fréterive - Les câbles électriques équipés d’un procédé d’effarouchement inédit pour protéger les oiseaux

Le 7 novembre, dans le cadre d’une convention ERDF-LPO Savoie-Parc de la Vanoise-Parcs des Bauges et de Chartreuse, un procédé d’effarouchement inédit baptisé « Firefly alpine » (balise accrochée sur les câbles électriques où elle alerte les grands volatiles par ses catadioptres et le bruit généré sous l’effet du vent) a été monté sur une ligne moyenne tension située sur le territoire des communes de Fréterive et de St Pierre d’Albigny.

Signée en 2012 pour 3 ans, la convention a permis une première neutralisation en 2012 sur la commune de St Christophe la Grotte, après celle de Fréterive en Bauges cette année, en 2014 ce sera le tour du Parc de la Vanoise avec un traitement sur les territoires de Tignes et Val d’Isère.
 

Aigle de Bonelli: ERDF et la LPO coopèrent en Ardèche

Une intervention sans interruption du courant a eu lieu le 22 octobre près de Vallon Pont d'Arc en Ardèche, sur une ligne de 20 000 volts pour réduire les risques des lignes électriques pour les oiseaux.

Malgré les efforts d’ERDF, concessionnaire de la gestion des réseau de distribution d’électricité propriété des collectivités territoriales pour enfouir les lignes et des ouvrages aériens, ces derniers peuvent représenter des risques majeurs pour les oiseaux (électrocution, collision).

Colloque Balbuzard : les inscriptions sont ouvertes !

Dans un mois, du 27 au 29 septembre 2013, le Muséum d’Orléans accueillera le premier colloque international balbuzard organisé en France.
Grâce au soutien financier du Ministère de l’écologie, de l’ONF, de RTE, du Conseil régional du Centre, du Conseil général du Loiret et du Domaine de Chambord, la participation des meilleurs spécialistes européens est assurée.
Ce colloque se veut généraliste et proposera aux acteurs français une vision complète de la mobilisation actuelle en France et en Europe. Il s’adresse largement aux acteurs de la protection de la nature en France : associations, établissements publics, collectivités locales, et services de l’Etat

Loiret : St Germain-des-Prés, équipement avifaune de 3 supports ERDF

Le 2 juillet 2013, Loiret Nature Environnement (LNE) et ERDF ont agi ensemble dans le cadre d'un partenariat pour la mise en place de protections avifaunes sur trois poteaux électriques.
Depuis la convention d'octobre 2011, le chantier de St Germain des Prés est le troisième a être réalisé, le résultat d'une sollicitation de LNE pour la protection des faucons crécerelles et des circaètes, trouvés morts au pied de certains poteaux.

Haute Savoie : bagage d'un jeune gypaète prénommé Linky (dénomination du nouveau compteur électrique intelligent).

Une bague du Muséum National d'Histoire Naturelle à la patte droite et une bague blanche à la patte gauche, Linky né le 1er avril 2013 est près pour son suivi scientifique.
Le 20 juin 2013, à Sixt-Fer-A-Cheval, la naissance d'un jeune gypaète barbu a été officialisée par son baptême du nom du nouveau compteur électrique intelligent : Linky, par la grâce d'un partenariat financier d'ERDF

Sud Est : Bagage de deux aiglons d’aigle de Bonelli

Descendus de leur nid par un agent RTE, les aiglons ont ensuite été pris en charge par le CNE (Conservatoire des Espaces Naturels) qui leur prodigué les premiers soins, les a examiné de près et les a bagué.
C'est avec précaution que l'agent RTE redescend du sommet du pylône. Il porte dans son sac de randonnée un chargement précieux et délicat: deux aiglons de Bonelli, dont le nid culmine à près de 50 m de hauteur dans un endroit tenu secret afin de ne pas inciter les curieux à les déranger. L'objectif du CNE à terre est de leur prodiguer les premiers soins et de les examiner: pesée, vérification de l'absence de trichomonose (parasite présent dans la gorge et qui peut conduire à un étouffement), puis bagage. Ce n'est qu'une fois ces soins réalisés que les aiglons pourront regagner leur nid, toujours à dos d'homme.

Alsace : Appel à un fauconnier pour effaroucher 200 corbeaux qui avaient colonisés deux pylônes à Wintzenheim.

En raison des risques d'amorçages électriques et de pollution pour les riverains, RTE a fait appel à un fauconnier afin d'éloigner la colonie de corbeaux et éviter aux équipes d'entretien des lignes de déplacer régulièrement des nids dangereusement placés.
Le fauconnier a procédé au mois de mars car c'est la période d'installation des nids avant la ponte.
Il est intervenu avec 14 rapaces dont deux aigles royaux et a travaillé au sol uniquement en raison du danger électrique à hauteur des lignes. La présence des rapaces pendant 6 jours, de 6H à 20H, a permis de décourager les oiseaux. Quand la présence des rapaces ne suffit pas, le fauconnier peut simuler des attaques que le corbeau n'oublie pas grâce à sa remarquable mémoire. Ses méthodes sont précises, graduelles et adaptables.
En une semaine, les corbeaux ont disparu du paysage puis sont revenus pour seulement 10 % d'entre eux.

Pages