Pèlerin et Grand-duc ont-ils un statut favorable ?

Cugnasse J.M. (2017). Le Faucon pèlerin Falco peregrinus et le Grand-duc d’Europe Bubo bubo ont-ils un statut de conservation favorable en France ? Alauda, 85 (1) : 37-48.

Le Faucon pèlerin Falco peregrinus et le Grand-duc d’Europe Bubo bubo ont bénéficié d’une amélioration significative de leur statut en France, passant de « très préoccupant » dans les années 1970 à « de préoccupation mineure » aujourd’hui. Leur présence révèle généralement des écosystèmes riches du fait de leur positionnement dans les réseaux trophiques, si leur prédation s’exerce durablement sur la faune sauvage naturellement présente. Or, nombre de leurs couples utilisent pour une part importante des proies allochtones, respectivement le Pigeon biset et le Surmulot. Cette situation révèle d’une part un appauvrissement des écosystèmes mais d’autre part une relation améliorée avec l’Homme, les persécutions ayant perdu de leur intensité. Ces deux espèces-ressources ne peuvent toutefois être considérées que comme des ressources transitionnelles jusqu’à une restauration des écosystèmes naturels, dans la perspective d’une stratégie de conservation de la biodiversité à long terme. Le présent article souhaite attirer l’attention sur la naturalité des ressources trophiques qui n’est pas à ce jour garante du bon état de conservation des populations de ces deux rapaces et de leur positionnement dans l’organisation des peuplements, notamment dans un contexte de superprédation. D’évidence, la stratégie de conservation des deux espèces doit davantage investir dans l’amélioration de l’état des écosystèmes et à favoriser la fonction de populations naturelles sources sur le long terme.

Retrouvez l'article dans son intégralité ici.
La LPO France