Pose d'un nichoir à Carpentras

Pourquoi installer en Vaucluse un nichoir à faucon pèlerin sur le clocher de la cathédrale St Siffrein à Carpentras, dans le Comtat Venaissin ?
Le département de Vaucluse possède deux couples de faucons pèlerins nicheurs. Le premier site de nidification a été découvert en 1991 au nord du Mont Ventoux (V. Joubert et F. Gilles) et le deuxième site au sud du Mont Ventoux en 1996 (O. Peyre ). En 1996, G.Olioso dans « Les Oiseaux de Vaucluse » indique que des faucons pèlerins provenant du nord de l’Europe hivernent en Vaucluse et peuvent être observés en plaine dès le mois d’octobre. Concernant cette espèce, le Vaucluse héberge donc des populations sédentaires et d’autres hivernantes. Pour autant, alors que toutes les conditions sont réunies pour accueillir ce faucon dans notre département, la situation n’est pas pleinement satisfaisante quant à leur nidification. Notre département possède de nombreuses falaises calcaires pouvant servir de site de nidification, mais la présence du grand-duc et le développement du tourisme de plein air en région méditerranéenne peuvent représenter des éléments perturbateurs non négligeables quant au succès d’implantation de la nidification sur des sites naturels. Les autres obstacles portant sur cette nidification en Vaucluse (collectionneurs d’œufs, pesticides, prélèvements dans la nature pour la fauconnerie) ne semblent plus être les causes majeures de perturbation. Reste toujours à l’heure actuelle le délicat problème des tirs illégaux pendant la période de chasse… En Vaucluse, beaucoup de communes notent que les populations de pigeons bisets domestiques, de corvidés et d’étourneaux sansonnets entraînent des dégradations au niveau des bâtiments et des nuisances diverses et que le contrôle de ces populations devient un objectif majeur. Nous inspirant des poses de nichoirs en milieu urbain pour faucon pèlerin réalisés en France depuis de nombreuses années (Albi dans le Tarn, Nancy, Loon-Plage, Dunkerque, Bourg-en- Bresse, Paris…), il était important que la LPO PACA puisse à son tour proposer, pour la première fois en Vaucluse et en région PACA, une implantation en milieu urbain de nichoir pour le faucon pèlerin, face à la faiblesse des données en regard des sites naturels de nidification de cette espèce. Le choix d’implantation du nichoir à cet endroit dans la ville de Carpentras a été dicté par de nombreuses raisons : proximité du massif du Ventoux porteur de sites de nidification sur ses piémonts ; présence régulière d’observations de chasse de faucons pèlerins dans les plaines et collines alentours pendant les différentes saisons ; population importante de pigeons, de corvidés et en hiver d’étourneaux dans cette commune ; présence d’un point « haut » dans la plaine comtadine représenté par le clocher de la cathédrale Saint-Siffrein de Carpentras ; une écoute très attentive pour ce projet tant au niveau des services techniques de la mairie, que de l’architecte des bâtiments de France et du diocèse ; compétence du service technique de la ville pour la fabrication du nichoir et la mise en relation avec des professionnels de travaux acrobatiques. En prenant contact auparavant avec C. Maurel, directeur de la LPO Tarn porteur d’une solide expérience sur la nidification de ce rapace sur la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi, ainsi qu’avec F. David de la Mission Rapaces LPO, nous avons pu bénéficier de toutes leurs expériences nécessaires quant au choix d’un site d’implantation favorable (choix du plan du nichoir et des matériaux, choix d’orientation de l’ouverture du nichoir à l’est en fonction des vents dominants et de la pluie - facteurs pouvant toujours être violents en Vaucluse, possible mise en place secondaire d’un suivi par vidéo en cas de succès de la nidification avec éducation du public à l’environnement) . En espérant que notre choix d’implantation, réalisé le 5 novembre 2014 au niveau du clocher de la cathédrale Saint-Siffrein de Carpentras, complètement intégré dans son environnement architectural, soit le plus adéquat possible dans les années à venir pour notre pèlerin !
Philippe Bonnoure, LPO PACA