Lorraine - Vosges

Actualités


Appel à participation au suivi du Faucon pèlerin dans les Vosges en 2018

 La nouvelle saison de reproduction du Faucon pèlerin démarre. Les couples sont actuellement cantonnés sur leurs sites privilégiés, et les parades nuptiales vont bon train. C’est le meilleur moment pour repérer leur présence, et ainsi se faire une idée sur leur intention, ou pas, de nidifier sur le site. Malheureusement le département manque de volontaires, et le suivi de tous les couples devient problématique. Depuis 2010, la population juvénile du Faucon pèlerin a sérieusement baissé, passant de 24 jeunes/an à 8 jeunes/ an en 2016, avec cependant un léger mieux en 2017, mais nettement insuffisant pour retrouver une population pérenne. Les couples sont toujours bien présents en début de nidification sur leurs sites respectifs, mais beaucoup d’entre eux ne se reproduisent pas, délaissant leurs sites, victimes de prédation (animale) ou de dérangements (humains).

Un nichoir à Neufchâteau

Afin de lutter contre une importante population de pigeons domestiques sur la commune de Neufchâteau (88), la mairie nous a contactés pour essayer de trouver une solution à ce problème en favorisant l’installation des prédateurs naturels tels que le Faucon pèlerin. En effet, ce grand prédateur d’oiseaux de petite et moyenne tailles, va se nourrir principalement de pigeons lorsqu’il s’installe en ville. C’est donc dans ce contexte que le 23 novembre dernier, la pose d’un nichoir à Faucon pèlerin a été réalisée sur le château d’eau de Neufchâteau. LOANA a développé ses talents de bricoleuse afin de construire et de mettre en place ce nichoir. Vous trouverez ici l’article édité dans Vosges matin.

Bilan 2017 de la campagne Faucon pèlerin dans les Vosges

L’année 2017 est un peu meilleure que 2016 sur le plan de l’envol de jeunes, puisque 17 ont quitté les aires de reproduction.
Mais cette réussite est à relativiser, au nombre des couples observés nicheurs mais non producteurs. Deux couples, à eux seuls, (avec 4 jeunes par couple) représentent pratiquement la moitié des jeunes à l’envol.
Encore beaucoup d’abandon de sites sans explications, (couples présents en début de saison, accouplements observés, mais pas de jeune(s) au final).
Des prédations certaines (disparition des œufs et/ou poussin(s) sur plusieurs sites), responsables principaux Martre et/ou Grand-Duc.
Cette année encore, la météo ne peut être tenue pour responsable d’une mauvaise reproduction, les Pèlerins savent palier à ces aléas climatiques, si une neige tardive ne vient pas recouvrir rapidement l’aire d’une épaisse couche.

Une initiative bénéfique

A l’automne 2016, une initiative intéressante, basée sur l’amélioration d’une aire de faucon pèlerin, (article du 12/10), se concrétisait à la mi-octobre.Pour se remémorer les faits, 3 cordistes motivés, accompagnés et conseillés par deux passionnés de rapaces (diurnes et nocturnes), amélioraient qualitativement et quantitativement, une aire délaissée depuis deux années par les faucons.

L’apport de terre légère et l’installation de quelques pierres permettaient un meilleur ruissellement de l'eau de pluie et une surface habitable plus importante.Ces améliorations n’ont pas échappé à l’œil expert du pèlerin, qui, dès ce printemps, s’est empressé de reprendre possession de cette aire haut de gamme.

Actions en faveur du Faucon pèlerin

Inventaire et suivi :
- suivi de la population nicheuse

Conservation :
- Mise en place de mesures de protection des sites de nidification

Sensibilisation et communication :
- sensibilisation de publics cibles
- animation du réseau d'observateurs

Bilan du suivi 2011

Massif vosgien : zoom sur les Vosges (88)
A noter que les chiffres cités sont déjà intégrés dans le bilan du massif vosgien.
Pour le Faucon pèlerin, les bonnes conditions météorologiques ne sont pas forcément synonymes de bonne reproduction. En effet, cette année, malgré un printemps particulièrement favorable, sans pluie abondante et/ou neige tardive, la nidification est loin d'être exceptionnelle, avec pourtant beaucoup d'espoir en début de saison, où la majorité des sites potentiels étaient occupés. 3 nouveaux sites étaient également répertoriés. Le résultat final est de 22 jeunes à l'envol, contre 24 en 2010. Au chapitre des satisfactions : la bonne entente entre 3 municipalités, les clubs d'escalade, l'ONF, l'ONCFS et la LPO, qui a permis à 9 jeunes de prendre leur envol, grâce à la surveillance et au respect des réglementations. A poursuivre dans d'autres domaines. Au chapitre des surprises : la présence d'un couple de Grand-duc d'Europe, en lieu et place du Faucon pèlerin sur une aire, avec un jeune en cours d'élevage. Au chapitre des déceptions : l'abandon d'une ponte de 3 œufs, pour cause de dérangements intempestifs, sur un site de randonnée. Le seul regret est le manque de surveillants, et le peu de motivation des ornithos pour le suivi de ce beau rapace.
Coordination : Jean-Marie BALLAND (LPO)

Contacts et liens utiles

- LPO, Jean-Marie Balland (coordinateur départemental)

- http://www.faune-lorraine.org/