Suivi faucon pèlerin en Limousin (87-23-19) - Bilan de la saison 2012

Coordination régionale : Nicolas GENDRE (87 & 23) & Arnaud REYNIER (19)

Partenariat : SEPOL, LPO, LPO Corrèze & ONCFS

Pour la troisième année consécutive en Limousin, le suivi régional a été reconduit par la SEPOL et la LPO, avec l’aide technique des 3 services départementaux de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). En 2012, des données sont parvenues pour les 3 départements de la région Limousin : Haute-Vienne (87), Creuse (23) et Corrèze (19). Pour ce dernier département, une coordination départementale est en place depuis 2005 mais le réseau de surveillance se développe d'année en année.
Le territoire est partagé entre 2 coordinateurs : Nicolas GENDRE (SEPOL/LPO) coordonne pour la Haute-Vienne et la Creuse et Arnaud REYNIER (LPO19) pour la Corrèze.
La région Limousine est donc suivie dans son ensemble, ce qui permet de compléter les connaissances au niveau national (nombre de couples et de jeunes à l'envol).

Département de la Creuse (23)

Coordinateur : Nicolas GENDRE (SEPOL/LPO), en lien avec le Service Départemental de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

La prospection et le suivi sont légèrement supérieurs dans ce département en 2012, notamment avec l’engagement de l’ONCFS.
16 sites potentiellement favorables (4 rupestres, 11 carrières dont au moins 3 en activités et 1 pont SNCF) ont été prospectés, 11 sites étaient occupés dont une carrière par un immature. Le site de Jupille (site d’escalade) n’a pas été occupé cette année.

1 site occupé n’a pas été suivi et 10 couples ont pondu. Parmi ces derniers, 1 site occupé par un couple n’a pas été entièrement suivi (ponte certaine, couvaison mais pas d’information disponible par la suite) et un site a échoué au niveau de la ponte (2 œufs pondus mais présence à proximité immédiate d’un couple de Grand Corbeau (jeunes à l’envol). 7 couples ont produit au moins 13 jeunes à l’envol : 3 sites avec 1 jeune à l’envol, 2 sites avec 2 jeunes & 2 site avec 3 jeunes. A noter que le nombre de jeunes à l’envol n’est pas connu avec précision pour un nid : au moins 1 jeune à l’envol).

A signaler que le couple nichant sur le pont SNCF a été suivi jusqu’au stade des poussins en duvet (4 individus) mais que ces jeunes ont disparu, suite à l’enlèvement d’une plaque de ferraille permettant de mieux visualiser le nid (les hypothèses d’un dérangement par un photographe et/ou d’un dénichage ne sont pas à exclure !).

L'effectif départemental est estimé à 11-15 couples. Ce département reste sous-prospecté. La mobilisation des ornithologues locaux et l’augmentation de l’investissement de l’ONCFS devrait améliorer le suivi. Un travail de référence des sites potentiels (données historiques, recensement de sites favorables type carrière) reste à finaliser pour 2013.

Merci aux 12 surveillants (6 agents ONCFS 23, DUBOC Pascal, DESPLACES Robert, GENDRE Nicolas, LAMOUREUX Jean-Claude, NAURON Pascal & TOUMAZET Jean-Pierre) pour les données transmises qui ont passé 9,5 journées / homme à ce suivi, dont l’ONCFS 23 (5 jours pour 5 sites).

Département de la Haute-Vienne (87)

Coordinateur : Nicolas GENDRE (SEPOL/LPO), en lien avec le Service Départemental de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

La coordination départementale a été reconduite pour la troisième année consécutive dans ce département en 2012.

La Cathédrale de Limoges, où l'espèce est présente régulièrement, a abrité un couple au moins jusqu’au 13 mars 2012 (une ponte est probable mais cependant, faute de certitude, il a été retenu cette année comme non reproducteur) mais a été ensuite abandonné (mauvaises conditions météorologiques et peut-être le dérangement du personnel en charge de l’entretien du clocher ?). Il a été revu sur le site à partir de début mai. En 2011, des transports de proies et la présence d'au moins un jeune avaient été notés. Le couple très actif est de retour et a été observé très régulièrement lors de l’hiver 2012/2013, laissant présager une future reproduction.

Hormis le site de la Cathédrale de Limoges, 34 sites potentiellement favorables (4 sites rupestres, dont 1 accueillant un mur d'escalade en activité, et 30 carrières dont au moins 13 sont en activité) ont été prospectés. 27 sites occupés ont été contrôlés dont 2 ont abrité un couple non reproducteur : un était composé d’au moins un immature (site près d’un barrage) et 1 site ne semble pas avoir abrité un couple nicheur (travaux concernant le front de taille où l’espèce s’était reproduite en 2011).

Le site de Saint-Laurent-les-Églises n’a pas été inclus dans les 34 sites car il a été occupé à priori par au moins un mâle mais des informations complémentaires devront être fournies (localisation exacte, description…) et un contact devra être établi avec l’observateur.

24 couples ont pondu au final mais pour 4 sites, la reproduction n’a pu être suivie (ponte déposée au minimum) jusqu’au bout ou ne disposons pas de données précises. 7 couples ont échoué, au-delà de la ponte et 13 ont produit au moins 29 jeunes à l’envol : 4 sites avec 1 jeune à l’envol, 4 sites avec 2 jeunes, 3 sites avec 3 jeunes & 2 sites avec 4 jeunes. La productivité sur un site n’est pas connue précisément : au moins un jeune à l’envol avec certitude (2 retenus), mais certainement plus (3).

Concernant le site rupestre abritant le mur d'escalade, la collaboration entre la SEPOL et le Club Alpin Français s'est poursuivie, permettant l'envol de 1 jeune. L’intervention d’un surveillant bénévole sur ce site a permis d’éviter l’escalade par 2 grimpeurs résidant hors du département). Il est impératif de renforcer sur ce site l’information, notamment sur l’interdiction de grimpe au printemps.

Une rencontre avec Alain RAVANNE, du Spéléo Club de la Haute-Vienne, a été organisée ce printemps au sujet d’un site rupestre. Ce site devrait être suivi conjointement en 2013.

L'effectif départemental estimé est légèrement supérieur à celui de 2011 avec 28-36 couples. Un travail de prospection des sites potentiellement favorables et une meilleure assiduité dans le suivi des sites (suivi du site durant l’ensemble de la période favorable) permettraient d’affiner la population départementale et de mieux appréhender le nombre de jeunes à l’envol.

L'année 2012 a été marquée par la poursuite de l’investissement important du Service Départemental de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage 87.

Merci aux 28 surveillants (9 Techniciens de l’ONCFS 87, BEAUBERT Romain, BOTTE Guillaume, CHATTON Thomas (Indre Nature), DESBRUGERES Jean-Marie, GENDRE Christian, GENDRE Nicolas, HUBERT Philippe, JOFFRE Patrick, LABIDOIRE Guy, LAMOUREUX Jean-Claude, LECHEVALLIER Jacques, MORELON Stéphane, NAUDON David et Isabelle, OLLIER Jean-Paul, RAVANNE Alain (Spéléo Club de la Haute-Vienne), THOMAS Frédéric, TULOUP Yves & VIRONDEAU Anthony), pour les données transmises qui ont passé plus de 27,5 journées / homme à ce suivi, dont 15 journées / homme pour l'ONCFS (15 jours pour 25 sites).

Département de la Corrèze (19)

Coordinateur : Arnaud REYNIER (LPO Corrèze), en lien avec la SEPOL et le Service Départemental de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

En 2012, 52 sites rupestres et 1 site urbain ont été inventoriés en Corrèze.
Ce dernier était fréquenté uniquement en dehors de la période de reproduction et aucune nidification n’a donc été constatée cette année, mais la présence du couple dans le nichoir à de nombreuses reprises lors de l’hiver 2012/2013 laisse espérer une future reproduction.

Sur les 52 sites rupestres inventoriés, 44 sites ont été contrôlés par une vingtaine de surveillants en 2012. 40 sites étaient occupés par la Faucon pèlerin dont 6 carrières (dont 4 sont en activités).
31 couples ont été dénombrés dont 13 ont réussi leur reproduction ; les échecs pouvant s’expliquer par la présence du Hibou grand-duc (1 cas), au moins 1 par dérangement humain (travaux sur un barrage : 3 poussins mais un seul jeune à l’envol) et enfin un échec sur un couple ayant pondu 4 œufs et dont les causes peuvent être la prédation, le dérangement…

Au total, 28 jeunes se sont envolés en 2012 : 5 sites à 1 jeune à l’envol, 3 sites avec 2 jeunes, 3 sites avec 3 jeunes et 2 sites avec 4 jeunes à l’envol. C’est donc la seconde année successive où le nombre de jeunes à l’envol est en baisse (38 jeunes à l'envol en 2011) ; 2010 étant une année exceptionnelle avec 58 jeunes à l’envol.

Cette diminution du nombre de jeunes à l’envol peut s’expliquer aussi par une prospection moindre sur certains sites (notamment en mai), la présence du Grand corbeau sur certain site, la recolonisation du département par le Hibou grand-duc et surtout les mauvaises conditions météorologiques (printemps pluvieux, notamment des éclosions et au stade des poussins) ayant touchées le Limousin.

38 jours (soit 294 heures) ont été consacrés à la surveillance du Faucon pèlerin en Corrèze dont 10 (soit 80 heures) par l’ONCFS 19 (10 jours pour 10 sites suivis).

Le bilan 2012 reste un bilan entièrement satisfaisant et nous remercions les 20 surveillants qui ont permis de suivre ce magnifique rapace en Corrèze. Nous espérons qu’un suivi plus approfondi sera réalisé en 2013, avec au moins 4 passages sur les sites, et que les conditions météorologiques soient meilleures.

Bilan régional Limousin 2012

Pour cette troisième année de suivi régional, 97 sites ont été prospectés dont 81 étaient occupés par le Faucon pèlerin en 2012. 70 jeunes à l'envol ont été dénombrés par l'ensemble des surveillants. Au moins 75 journées / homme (hors coordination) ont été consacrée au suivi de cette espèce. Ce printemps a été marqué par une météo exécrable, notamment en avril, avec conséquence de nombreux échecs au niveau de la couvaison ou des poussins en duvet.

Cette année 2012 a été marquée par l’organisation d’une première rencontre avec les 3 services départementaux et la direction interrégionale de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage mais aussi par l’extension à l’ensemble du Limousin de la convention tripartite de partenariat entre la SEPOL, la LPO et l'ONCFS pour la Corrèze. Une nouvelle rencontre est prévue en mars 2013. Un article sur le suivi réalisé en Limousin est aussi paru dans la lettre d’information interne de l’ONCFS (juin 2012)

L’absence de reproduction sur les édifices régionaux est à noter cette année, contrairement à 2011 où pour la première fois, une reproduction avait été notée sur la Cathédrale de Limoges.
Des efforts de prospections au niveau des 2 édifices concernés (Limoges et Brive-la-Gaillarde) devront être réalisés afin de surveiller les éventuelles reproductions en 2013.

Le site FALPER Limousin, hébergé gracieusement par la SEPOL, a vu le jour en 2012 afin d'améliorer la prospection et de faciliter la coordination régionale et locale. Chaque observateur a été invité à utiliser la base de données en ligne existante et a indiqué les sites suivis sur le site FALPER Limousin.

Début 2013, un important travail de reprise des données 2010-2012 et de préparation de la cartographie 2013 a été réalisé par les 2 coordinateurs, aidé pour la mise en ligne par Stéphane MORELON (SEPOL). La nouvelle cartographie est en ligne depuis mi-février (de nombreux sites ont été rajoutés et certains cadenas ont été réajustés). Nous remercions tout particulièrement Stéphane MORELON pour son investissement très important et son aide précieuse.

Grâce à la coordination régionale mise en place depuis 2010, l'estimation de la population nicheuse du Faucon pèlerin en Limousin est ajustée annuellement avec en 2012 : 80-97 couples.

Enfin, cette synthèse ne pourrait être élaborée grâce à l’ensemble des surveillants bénévoles et des techniciens de l’ONCFS et nous les en remercions vivement.