Deux jeunes sauvés en Lorraine

Les conditions météorologiques de ce printemps 2016 n’ont pas été sans conséquences pour les jeunes Grand-duc. En effet, les températures basses et les excédents de pluviométrie impactent directement cette espèce (et l’avifaune en général) : les adultes parviennent difficilement à trouver suffisamment de proies pour leur progéniture qui risque alors de mourir de faim et/ou de froid.


Le 08 juin 2016, deux jeunes Grands-ducs ont été découverts en difficulté au pied d’un front de taille d’une carrière en activité en Meuse, après une semaine de pluie intense. Par chance, le responsable de la carrière, déjà sensibilisé, a été très réactif et a eu le bon reflexe de contacter LOANA immédiatement. Sur place, nous avons constaté que deux jeunes (sur les trois de la nichée) âgés d’environ 6 semaines étaient totalement trempés, la peau à nue et très amaigris. L’un deux était très mal en point : il ne bougeait presque plus et ouvrait à peine les yeux. Le 3ème, probablement l’aîné, paraissait plus vif et assez réactif (claquements de becs et posture défensive). En tant que détenteur de la carte verte, nous avons donc décidé de transférer les 2 jeunes en détresse dans une clinique vétérinaire de Essey-lès-Nancy qui est partenaire du centre de soins le GORNA en Alsace. Les jeunes ont été placés immédiatement en couveuse et nourris à l’aide de poussins. Trois jours plus tard, ils étaient rétablis et très vifs, les conditions étaient donc réunis pour les replacer sur leur lieu de naissance en compagnie du 3ème de la fratrie afin qu’ils soient de nouveau élevés par leurs parents et prennent leur envol naturellement. Une visite de contrôle une semaine plus tard a permis de confirmer la survie des 3 jeunes sur ce site.
A ce jour tout le monde se porte donc bien.
Sauvetage réussi !


Anthony Buttet et Edouard Lhomer pour LOANA