SEPOL

Corrèze

En Corrèze, l’espèce est signalée dans les années 1970 mais ne fera l’objet d’un véritable suivi qu’à partir de 2003, où au moins 2 couples nicheurs et 2 autres à la limite du Cantal sont observés. Actuellement, 9 sites ont accueilli au moins une fois un couple reproducteur. Les sites connus sont tous situés sur des sites rocheux naturels.

Contact : SEPOL - Matthias LAPRUN – matthias.laprun@laposte.net

Site internet : http://www.sepol.asso.fr/

Creuse

En 1991, l'atlas des oiseaux nicheurs de la SEPOL mentionnait un couple nicheur. Sur ce site un des deux individus est mort et depuis il n'y a pas eu d'observation d'oiseau.
En 2012, cinq couples son purement Creusois et deux autres ont leur territoire à cheval sur les deux départements Creuse Puy de Dôme.
Cinq nichent en Creuse et deux dans le Puy de Dôme.
Concernant la reproduction, le nombre de jeunes varie de 1 à 3 selon les sites et les années.
Son régime alimentaire se compose principalement de corvidés, hérissons, surmulots, colombidés et geais.
Le grand-duc est surtout présent sur des carrières exploitées mais on le trouve également en carrière abandonnée ainsi que sur des reliefs naturels.
La colonisation est toujours actuelle, puisque certains sites non occupés par l'espèce en 2003 le sont aujourd'hui. Certaines données étayent cet argument car de temps en temps des individus colonisateurs sont observés, c’est le cas de cet oiseau capturé dans un piège à corvidés en juin 2009 sur la commune de Grand-Bourg (J.M.BIENVENU com pers).
Les individus recensés se situent principalement sur la partie est du département. Cependant en 2012, l’espèce a fait un bon vers l’ouest puisqu’ un couple nicheur est désormais présent aux portes de Guéret.
Des perspectives : Des prospections complémentaires permettraient peut-être de découvrir d’autres noyaux de population, comme sur le secteur de Crozant où un cadavre a été retrouvé en 2000 puis un chanteur isolé, écouté en 2009 mais toujours aucune preuve de nidification sur ce site.
Une énigme : Le grand duc a-t il totalement disparu de notre département pendant quelques années ?

Contact : Jérôme YVERNAULT (SEPOL) – jerome.yvernault@wanadoo.fr

 

Actualités