Actualités

Destruction et protection dans les Bouches-du-Rhône

Après un premier cas identifié le 30 septembre dans les Bouches-du-Rhône, un second Grand-duc est retrouvé criblé de plombs dans ce même département le 26 novembre. La radiographie réalisée par Centre régional de la Faune Sauvage de Buoux (LPO Paca http://paca.lpo.fr/) a révélé 17 impacts de plombs, qui ont causé sa cécité puis sa mort. lire le communqiué de presse de la LPO Paca.

Un Grand-Duc empoisonné à la Bromadiolone

Le 20 novembre 2012, sur la commune de Flat dans le Puy-de-Dôme (Auvergne), un habitant nous alerte sur la découverte d'une Buse variable et d'un Grand-Duc, morts, côte à côte, dans une prairie. Nous lui demandons de congeler les cadavres et alertons l'ONCFS qui est d'accord pour faire analyser les oiseaux dans le cadre du réseau SAGIR. La Buse déjà bien "asticotée" n'est pas analysable, le Grand-Duc (apparemment plus frais) est transmis au labo. Une intoxication mortelle à la Bromadiolone (raticide anticoagulant) est diagnostiquée. Une seule commune, distante de 4 km, a pris un avis de traitement à la Bromadiolone, mais seulement 3 jours avant la découverte des cadavres. Il est donc plus probable qu'il y ait eu des traitements "clandestins" plus localement.

Octobre : un grand-duc abattu dans les Bouches-du-Rhône

Un nouveau cas de tir au fusil sur un grand-duc est rapporté en PACA où le Centre régional de la Faune Sauvage de la LPO fait le bilan chaque année des oiseaux protégés tués à la chasse. LPO PACA - Communiqué de presse - Un Grand Duc d'Europe victime d'un acte de braconnage - 2 octobre 2012.pdf
La synthèse nationale sur les causes de mortalité révèle que le tir au fusil des grands-ducs est encore une réalité. Après les collisions et électrocutions avec le réseau de transport d’électricité, et les percutions contre les véhicules, les tirs au fusil causent autant de mortalité que les fils barbelés.

Août, dans la Loire : deux grands-ducs victimes des lignes électriques

Deux oiseaux victimes du réseau aérien de transport d'électricité sont signalés mi août dans la Loire. Rares sont les oiseaux retrouvés.
L’étude (fichier PDF) sur les causes de mortalité du Grand-duc révèle que plus d’un tiers des oiseaux retrouvés morts ont été victimes d’une électrocution sur un pylône (28%) ou de la collision contre un câble électrique (6%). 

34e Colloque Francophone d’Ornithologie

Le 34e Colloque Francophone d’Ornithologie aura lieu les 10 et 11 décembre 2011 à Paris à la Cité internationale universitaire. Le programme comprend 6 sessions : La forêt, les hirondelles, l’outre-mer, la conservation, les études et enquêtes puis le futur.

 

4e rencontres du réseau « Grand-duc » - Volvic 2011

Le 5 novembre 2011, 51 naturalistes se sont réunis à Volvic, répondant à l’invitation de la LPO Auvergne et Mission Rapaces qui organisaient les quatrièmes rencontres nationales du réseau grand-duc. Les interventions ont permis de dresser un état des lieux de la situation de l’espèce et de la mobilisation dans le Puy-de-Dôme, Cantal, Allier, Creuse, Lot, Haute-Garonne, Var, la Loire, le Rhône, la Franche-Comté, l’Alsace et le Nord.

3e rencontre du réseau « Grand-duc » - Lyon 2009

La troisième rencontre du réseau grand-duc s’est tenue le samedi 21 novembre, accueillie à Lyon par le CORA Rhône. Près de quarante passionnés venus du Rhône, Loire, Puy-de-Dôme, Haute-Garonne, Gard, Alpilles, Hautes-Alpes, Haute-Savoie, Alsace, Nord, et Ardèche se sont réunis pour la troisième année consécutive.
Trois ateliers ont été organisés sur les thèmes des bases de données en ligne, le réaménagement des carrières, et les menaces.
L’informatisation des données offre des perspectives intéressantes d’exploitation. Innovation récente, la saisie en ligne des données de suivi est une perspective intéressante pour l’amélioration des connaissances sur le Grand-duc. Cependant, cette saisie nécessite le respect d’un certain formalisme afin de pouvoir exploiter au mieux les données recueillies.

2e rencontre du réseau « Grand-duc » - Loire 2008

Pour la seconde année consécutive, à l’initiative de Patrick Balluet et de la LPO Loire, le réseau grand-duc s’est réuni à la maison de la réserve des gorges de la Loire, le 22 novembre.
Près de quarante passionnés venus de la Loire, Rhône, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Corrèze, Aveyron, Haute-Garonne, Aude, Gard, Alpilles, Yonne, etc. ont répondu à l’invitation.
Trois ateliers ont été organisés sur les thèmes du recueil de données, régime alimentaire et plan d’action.
Le régime alimentaire fait l’objet d’analyses de la part de plusieurs spécialistes. La réalisation d’une synthèse nationale et la formation à l’analyse de proies sont envisagées.
Les suivis réalisés posent la question des données recueillies et de leur exploitation. La fiche commune pour le bilan annuel a été améliorée mais il convient de préciser le protocole de suivi et les informations à recueillir afin de comparer les résultats des suivis.

1ere rencontre du réseau « Grand-duc » - Loire 2007

Le réseau grand-duc, à l’initiative de Patrick Balluet, s’est réuni à la réserve naturelle des gorges de la Loire, le samedi 17 novembre. Une trentaine de personnes, de différents départements, ont participé à cette journée, initiant ainsi de futures rencontres nationales. Le réseau grand-duc est naissant (cf. Rapaces de France n°9) et la forte mobilisation témoigne de l’intérêt des naturalistes pour cette espèce emblématique.

Pages