Des vautours moines en déplacement dans les Balkans

Le Parc Natural de la Dadia, au nord-est de la Grèce, est le dernier endroit des Balkans à accueillir une colonie de vautour moine, après sa disparition dans le reste de la péninsule au cours du XXème siècle. Grâce aux efforts de la fondation WWF en Grèce, la colonie comprend aujourd’hui une trentaine de couples.

Malgré l’augmentation des populations de vautours moines en Europe de l’ouest (2500 couples en Espagne, 35 couples en France et 10 au Portugal), il est très rare d’observer un vautour moine dans les Balkans, hors du Parc de la Dadia. Un individu a pourtant été observé, en ce mois de septembre 2016, à près de 600 km du parc, en Serbie. Grâce aux efforts de Saša Marinković, un expert en vautours, la Serbie abrite une colonie prospère de vautours fauves, à laquelle le vautour moine observé s’est mêlé (voir photo).

Des vautours moines avaient déjà été observés en Serbie et en Macédoine l’année dernière, et l’espèce est désormais observée chaque été dans l’est des Alpes Italiennes. De bonnes nouvelles pour le vautour moine mais également pour la VCF qui a lancé, avec d’autres partenaires, un programme LIFE pour la réintroduction de l’espèce en Bulgarie, dans les montagnes du centre du pays. Les premières réintroductions devraient démarrer en 2018 et l’observation régulière de vautours moine dans ce secteur, s’annonce de bon augure pour redonner à l’espèce son ancienne aire de répartition en Europe.