L'odyssée de Cadalen

 

A la fin du mois de juin dernier, un agriculteur de la commune de Cadalen dans le département du Tarn a eu la surprise de trouver sur son exploitation un Vautour fauve adulte, visiblement affaibli.
L’animal est resté plusieurs jours dans cette ferme courant et volant sur quelques mètres lorsque l’on essayait de l’attraper afin de l’examiner.
Malgré les morceaux de viande donnés par l’agriculteur, l’état du vautour s’est un peu dégradé. Il a pu alors enfin être attrapé durant le mois de juillet et être rapatrié au centre de soin de la LPO Tarn à Castres.

2 semaines plus tard, grâce aux soins du bénévole tenant le centre, il était temps pour « Cadalen » (baptisé ainsi en référence à son lieu d’atterrissage forcé) de retourner vivre en compagnie d’autres vautours fauves.
C’est alors qu’il fut embarqué, non sans mal, dans une petite voiture direction le Causse Méjean et les Gorges de la Jonte, lieu historique de la réintroduction des vautours fauves dans les années 80.

Après 2 jours d’acclimatation dans une volière avec vue sur la colonie de vautours, et un bon repas, Cadalen s’envola le 11 août en prenant immédiatement une ascendance thermique pour rejoindre plusieurs centaines de ses congénères. Le tout sous le regard du Vautour percnoptère local qui regardait l’arrivée de ce nouveau venu alors que lui-même préparait ses bagages pour l’Afrique...

 

Texte de Nicolas Gal de la LPO Tarn