Maroc: Réintroduction du Vautour fauve

A l’instar de la communauté internationale, le Maroc a célébré, le 2 Février 2017, la Journée Mondiale des Zones Humides pour commémorer la signature de la Convention de Ramsar (engagement international pour la préservation et l’utilisation rationnelle des zones humides) sous le thème «Des zones humides pour la prévention des risques de catastrophes».

Parallèlement à cette manifestation, une sortie de terrain a été effectuée au niveau du détroit de Gibraltar où Dr Abdeladim Lhafi a procédé à une opération de lâcher de 5 vautours fauves dans le Site naturel de Jbel Moussa, lançant ainsi un programme de réintroduction du vautour fauve, à long terme, et symbole fort de l’engagement du HCEFLCD (Haut Commissariat Aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification) et du Jardin Zoologique national de Rabat, dans la réhabilitation de la faune sauvage à travers la réintroduction des espèces ayant disparu de la nature au Maroc. (cf:www.eauxetforets.gov.ma/fr/contenu.aspx)

 

 

 

 

La vidéo suivante présente le déroulement de ce lâcher:

Quelques jours après le lâcher des 5 vautours, les Marocains découvraient stupéfaits des images de jeunes de la ville de Fnideq manipulant/maltraitant un des vautours récemment restitués à la Nature (reconnaissable à sa marque alaire N°M13). Les éléments du HCEFLCD ont tout de suite pris les dispositions nécessaires pour éviter que le cas ne se reproduise dans le futur. (cf:ecologie.ma/vautours-de-jbel-moussa/)