Premiers envols, des jeunes vautours en difficulté dans les Grands Causses

Il arrive qu'au mois d'août, dans la région des Grands Causses, un jeune vautour fauve s'échoue en fond de vallée et se retrouve en difficulté pour reprendre son envol. Son manque d'expérience et parfois aussi les conditions météo peu favorables sont responsables d'une telle situation. Dans ce contexte, dernièrement  un jeune vautour fauve s'est retrouvé sur un rond point à Millau.

"Pour le jeune vautour, la fin du séjour au nid survient au milieu de l'été. Agé de près de 4 mois, entre 110 et 130 jours, les battements d'aile sont de plus en plus nombreux, ponctués de petits sauts; ce sont les prémices de l'envol. Peu de vautours se jettent délibérément dans le vide. Le jeune "tombe" le plus souvent après un déséquilibre ou un courant d'air un peu violent. Spontanément, il va ouvrir grand ses ailes et se laisser tomber en planant. La plupart du temps , il perd de l'altitude. Mais, avec un peu de chance et une aérologie favorable, il peut ne pas trop descendre et se poser à proximité du nid. L'objectif est alors de parvenir à y retourner, ou du moins de ne pas trop s'en éloigner. C'est une condition indispensable s'il compte se faire nourrir par les adultes, car ces derniers ne descendront pas s'il est perdu dans les broussailles ou au fond d'un ravin. Il faut compter environ une quinzaine de jours pour que le jeune vautour maitrise le vol." (source: "Le vautour fauve" Bertrand Eliotout aux éditions Les sentiers du naturaliste).

Certains jeunes vautours fauve se retrouvent en difficulté,  posés au bord d'une rivière, dans les campings, en bordure de route ou d'autoroute, enfermés dans une cour, ... Dans ces cas là, il est nécessaire d'intervenir, de récupérer l'oiseau et de le lâcher sur les hauteurs. Quelques uns d'entre eux sont récupérés dans un état d'affaiblissement et de stress tel qu'ils ne peuvent retrouver leur santé optimale et le taux de mortalité est conséquent. .

Si je découvre un vautour en difficulté, que faire?

- S'il est en milieu naturel, posé dans une pente, sur un arbre,  ne pas intervenir.

- S'il est en difficulté dans un camping, au bord d'une route, dans une propriété privée, ...je contacte les structures concernées et je donne toutes les informations concernant l'oiseau: sa situation exacte, son n° de bague (s'il est bagué), son état, ...Voici la liste des contacts:                                                                                          

  • ONCFS de l'Aveyron: 05 65 87 07 31
  • ONCFS de la Lozère: 04 66 65 16 16
  • Centre de soins de Millau: 05 65 59 09 87
  • LPO Grands Causses: 05 65 62 61 40
  • LPO Aveyron: 05 65 42 94 48
  • Parc National des Cévennes : 04 66 49 53 00

Si l'oiseau est en danger, par exemple au milieu d'une route, dans ce seul cas, vous pouvez le faire bouger ou le capturer.  Pour capturer un oiseau, il faut s'équiper et se protéger pour prévenir de tout coup de bec ou de serres : mettre des gants et une veste, couvrir l'oiseau d'une couverture ou un vêtement pour faciliter sa capture, lui tenir le cou et le ceinturer pour lui bloquer les ailes, le mettre dans une caisse, un grand carton ou un coffre de voiture (attention au soleil et prévoir une aération), ne pas le nourrir ni le faire boire, le laisser au calme dans le noir dans l'attente que du personnel technique vienne le récupérer.

Rappel: le vautour est une espèce protégée, toute capture, détention (mort ou vivant), transports sont strictement interdits.