Saturnisme et vautours : de nouvelles contributions scientifiques

L’empoisonnement au plomb représente une menace connue chez les Vautours et chez les autres espèces nécrophages. Chez certaines espèces sur certains territoires, cette menace est très marquée : pour le Condor Californien et pour le Gypaète barbu, dans les Alpes.

L'empoisonnement au plomb apparaît quand les vautours ingèrent de la viande d’animaux tirés avec des munitions au plomb. Dans des cas critiques il peut aboutir directement à la mort, mais le plus souvent, il cause un « empoisonnement sous-mortel » qui implique des effets secondaires et qui conduisent à des effets handicapants pour l’oiseau : mobilité réduite, risque accru de la collision.

La Vulture Conservation Foundation (VCF) a mis en place des actions, dans le cadre de projets LIFE comme GYPHELP et GYPCONNECT, afin de réduire cette menace. En effet, des tests de tir avec munition sans plomb sont proposés aux chasseurs des Alpes françaises et dans les Cévennes. De plus, des analyses de taux de plomb sont réalisées dans les corps de Vautours morts (LIFE Bright Future for Black Vultures, LIFE RUPIS).

Dernièrement, deux publications scientifiques ont été publiés et soumettent plusieurs solutions face à cette menace.

Dans leur article publié dans « The European Journal of Wildlife Research », Thomas, Gremse et Kanstrup analysent la performance des munitions de chasse sans plomb en Europe. Ils en concluent que ces balles sans-plomb (composé en majorité de cuivre métallique, non toxique pour les Vautours) sont de qualité supérieures, disponibles et largement adaptées à différents calibres de fusils de chasse européens. De plus, 13 entreprises européennes fabriquent des munitions sans plomb pour tout type de fusils.
Thomas+_EurJWilRes2016.pdf

Dans un second article tiré du même magazine, Thomas propose la fabrication d’une marque particulière sur la balle qui permettrait l’identification visuelle instantanée des balles sans-plomb.
Thomas_EurJWilRes2016-1.pdf