Actualités

 Galerie photo

Portrait: Rosalie, stagiaire à la LPO Grands Causses

Originaire de St-Pal-la-Muse (12), l'équipe de la LPO Grands Causses accueille pendant une semaine, une jeune stagiaire de 15 ans, Rosalie, venue découvrir les Vautours mais aussi apprendre à connaître les métiers autour de la protection de l'environnement. Au cours de ces quelques jours, Rosalie a accompagné l'ensemble des membres de l'équipe afin de comprendre au mieux leurs activités liées à la conservation des quatre espèces de Vautours.

Laisons-la maintenant se présenter:

Projet de Plan national d’actions « Vautour fauve et activités d’élevage »

Le vautour fauve est grand rapace qui a failli disparaître de France puisqu’il en restait moins d’une centaine de couples dans les Pyrénées dans les années soixante. Depuis sa protection réglementaire et, grâce à une politique active de conservation, cette espèce a pu reconquérir une partie de ses anciens territoires, dans le Massif central et les Alpes du Sud.

Le vautour fauve est un oiseau nécrophage dont l’essentiel des ressources alimentaires proviennent des carcasses d’animaux d’élevage. La distribution de cette espèce est donc étroitement liée à la présence d’un élevage extensif. Dans ces régions d’élevage, le vautour fauve joue un rôle d’équarrisseur naturel et les avantages en matière d’élimination des cadavres sont notables.

Maroc: Réintroduction du Vautour fauve

A l’instar de la communauté internationale, le Maroc a célébré, le 2 Février 2017, la Journée Mondiale des Zones Humides pour commémorer la signature de la Convention de Ramsar (engagement international pour la préservation et l’utilisation rationnelle des zones humides) sous le thème «Des zones humides pour la prévention des risques de catastrophes».

Formation auprès des professionnels du tourisme

Comme chaque année, le Parc national des Cévennes (PnC) organise un programme annuel de formation à destination de leurs partenaires touristiques (personnels des offices de tourisme relais d'information du Parc, adhérents de l'association Cévennes Ecotourisme, bénéficiaires de la marque Esprit Parc national, animateurs du Festival Nature...).

En coopération avec l'équipe de la LPO Grands Causses, la journée du 9 février 2017 a été l'occasion pour une quinzaine de personnes du secteur touristique de prendre connaissance des actions de protection et de réintroduction des Vautours. En effet, cette journée divisée en deux parties, a permis aux participants de mieux comprendre le programme de réintroduction du Gypaète barbu.

Programme LIFE : Actions de sensibilisation auprès du public scolaire

Dans le cadre du programme européen LIFE RUPIS – Conservation transfrontalière du Vautour percnoptère et de l’Aigle de bonelli dans la vallée du Douro entre l’Espagne et le Portugal – l’équipe coordinatrice SPEA (Portuguese Society for the Study of Birds) et leurs partenaires réalisent des actions de sensibilisation dans le milieu scolaire.

Thèse sur le Vautour moine: Dynamique, Régulation et Viabilité des populations restaurées

Le vautour moine, une espèce en danger critique d’extinction

La guilde des charognards est la plus menacée au niveau mondial. Parmi elle, le Vautour moine est classé « en danger » d’après la liste rouge de l’IUCN 2016 en France (Fig. 1). L’espèce avait disparu du territoire français, pendant un siècle, avant d’être réintroduite dans les Grands Causses en 1992 par la LPO Grands Causses et le Parc national des Cévennes (PnC). Dans les Grands Causses, 53 individus ont été relâchés entre 1992 et 2004. La réintroduction du vautour moine continue dans les Baronnies et le Verdon. Il reste encore 4 individus à collecter puis relâcher pour les Baronnies et 13 pour le Verdon.

LIFE Re-Vultures : des vautours fauves et moines équipés d’émetteurs satellites en Bulgarie/Gréce.

Il y a quelques mois, 7 vautours fauves – 4 adultes et 3 juvéniles – et 11 vautours moines ont été équipés par l’équipe du LIFE Re Vultures de balises afin d’étudier leur dispersion et mouvement et d’identifier les menaces.

Des nouvelles du jeune Gypaète bagué dans l’Aude

Retour dans le temps et dans une de nos brèves d’Août 2016. Cet été, nous vous présentions le premier baguage réalisé dans un nid de Gypaète en avril 2016, dans l’Aude. Une opération effectuée dans le cadre du programme LIFE GYPCONNECT. 4 mois plus tard, le jeune Gypaète bagué, baptisé Roc Genèse, était parti à 170 km de son lieu d’envol, près du tunnel de Bielsa.

Bonne année 2017!

L'ensemble de la LPO France et toute l'équipe de la LPO Grands Causses vous souhaitent une très belle année 2017.