Actualités

 Galerie photo

Cayla prend ses marques

Ce samedi 2 Juillet Cayla a été très active malgré le ciel gris et le vent frais. Beaucoup de rapaces sont venus volés près des falaises des gorges de la Jonte où elle évolue progressivement depuis son envol.

Alors qu’elle était posée près du rocher « Cayla », un jeune aigle royal est passé juste devant elle, attirant son regard, mais celui-ci est reparti aussitôt.
Ensuite elle nous a offert un magnifique ballet aérien avec plusieurs vautours fauves et un couple de milans royaux.

Le gypaète en vadrouille

Un des gypaètes réintroduit dans les Grands Causses (Massif Central), dans le cadre du programme européen LIFE GYPCONNECT parcoure actuellement l’Europe.
Ce jeune Gypaète barbu rentre dans une phase d’erratisme fréquente chez les jeunes gypaètes. Equipé de balise, il est possible de suivre son déplacement au jour le jour et de vivre avec lui cet incroyable voyage.

Adonis, un jeune mâle réintroduit en 2014 réalise son grand tour d’Europe.

23 juin 2016: Ouverture de la vire

Cayla et Aigoual, âgées de 120 et 127 jours le jeudi 23 juin, ont enfin pu découvrir les abords de la vire. La cavité a été ouverte à 9h, leur laissant la journée pour arpenter les alentours. Le temps suffisamment ensoleillé et le vent du sud étaient favorables pour l’envol des oiseaux.

La saison estivale des animations de la LPO Grands Causses commence !

Depuis le 28 mai dernier, l’équipe de la LPO Grands Causses vous invite à la retrouver au point d’accueil Gypaète barbu, au Camping La Cascade à Salvinsac, Meyrueis. Tous les week-ends, deux surveillants LPO vous accueillaient sur ce site afin de vous présenter le programme de réintroduction des Gypaètes barbus et vous donnaient l’occasion d’observer à la longue-vue, nos deux jeunes Gypaètes.

Le sixième Gypaète barbu a été relâché en Andalousie, le 13 juin 2016.

Après les lâchers en Andalousie (5 oiseaux jusqu’à aujourd’hui) ; en Corse (2 oiseaux) ; dans les Grands Causses (2 oiseaux) ; en Baronnies (2 oiseaux) et en Suisse (2 oiseaux), le quatorzième oiseau a été relâché dans la même aire de taquet que les précédents gypaètes barbus, en Andalousie. Le prochain jeune sera relâché mi-juillet, également au même endroit.

Pages