Actualités

 Galerie photo

Un vautour s'invite dans une épicerie aveyronnaise

Les gérants de l'épicerie de Rivière-sur-Tarn, installés depuis un an dans cette commune, ont souhaité mettre en avant le patrimoine culture et naturel de notre région.

En effet, ils ont confié à l'artiste peintre de Saint-Affrique, Carole Joly, le soin de repeindre le vieux store gris de leur commerce en un "trompe-l'oeil" original.
Quel plaisir pour les yeux de découvrir quelques jours plus tard, l'artiste à l'oeuvre réalisant une peinture d'un Vautour fauve en vol au dessus du château de Peyrelade.

Un triste "Au revoir" aux baby-sitters de nos petits Gypaètes!

Depuis le 02 mai dernier, une équipe de 7 personnes s'est employée à surveiller à plein-temps les quatre jeunes gypaètes réintroduits cette année. L'équipe se compose d'Aurélie Guégnard, Rémi Turban, Charline Magot, Mathilde Mas, Pauline Riffaut, Jérémy Buscail, et Camille Dupuyds.

Par équipe de deux, ils ont passés tous leur matin et après-midi à surveiller les moindres faits, gestes et déplacements de Calandreto, Durzon, Viaduc et Arcana. Dans le froid des petits matins et de la canicule des après-midis, leurs observations nous apportaient de précieux élèments sur les comportements de ces quatre oiseaux.

Merci à vous sept pour votre participation active au programme de réintroduction du Gypaète barbu dans les Grands Causses! Et bonne continuation à tous!

Kamishibaï et vautours

Catherine Clémentine Magiera est conteuse et auteure de Kamishibaï depuis 2002. Et voyageuse. Sa démarche artistique consiste à photographier le pays dans lequel elle séjourne, puis à créer des spectacles d'histoires associées à des images projetées : contes traditionnels imprégnés de l'approche sensible des lieux, anecdotes en lien avec des rencontres tressées sur place, ou bien récits imaginaires à l'écoute du voyage.

Du 12 au 16 juin 2017 : tournage d’un court-métrage dans les Grands Causses

Dans le cadre du programme européen FEDER – Conservation des grands rapaces nécrophages des milieux ouverts herbacés du Massif Central en 2016 et 2017 – un volet « Communication, sensibilisation et éducation » est prévu.

Afin de mettre en avant la relation qui lie les grands rapaces nécrophages aux milieux herbacés ouverts du Massif Central et souligner à quel point ce milieu permet l’épanouissement des Vautours, un film de 3 à 5 minutes est en cours de réalisation sur cette thématique.

Un Vautour fauve croate dans les Grands Causses

Un Vautour fauve a été aperçu le 02 juin 2017 à 17h30 à Cassagnes en Lozère. Cet oiseau portait une bague Darvic « CSP » de couleur verte à sa patte droite mais pas de bague métal à la patte gauche.

Après avoir transmis ces informations au responsable des programmes de conservation des Vautours en Croatie, celui-ci nous envoie quelques précisions.
Il s’agit d’un Vautour fauve nommé Alan, et bagué au nid dans l’île de Cres, la plus grande île croate de l’Adriatique (à environ 1 300 km des Grands Causses), le 8 mai 2014. Ce vautour fauve a déjà été observé en France à Rougon, dans les Gorges du Verdon, en septembre 2016 ; il aurait perdu sa bague métal juste avant.

Pages