Actualités

 Galerie photo

Un Vautour fauve croate dans les Grands Causses

Un Vautour fauve a été aperçu le 02 juin 2017 à 17h30 à Cassagnes en Lozère. Cet oiseau portait une bague Darvic « CSP » de couleur verte à sa patte droite mais pas de bague métal à la patte gauche.

Après avoir transmis ces informations au responsable des programmes de conservation des Vautours en Croatie, celui-ci nous envoie quelques précisions.
Il s’agit d’un Vautour fauve nommé Alan, et bagué au nid dans l’île de Cres, la plus grande île croate de l’Adriatique (à environ 1 300 km des Grands Causses), le 8 mai 2014. Ce vautour fauve a déjà été observé en France à Rougon, dans les Gorges du Verdon, en septembre 2016 ; il aurait perdu sa bague métal juste avant.

La saison des animations commence à la LPO Grands Causses

Avec l'arrivée des beaux jours, et surtout avec l'arrivée de nouveaux individus gypaètes dans les Grands Causses, l'équipe de la LPO Grands Causses vous propose plusieurs rendez-vous pour profiter autant du beau temps que de la Nature.

Alors, n'hésitez pas, on vous attend ! Plus d'infos, sur rapaces.lpo.fr/gypaete-grands-causses/lacher-2017

Trois jeunes casseurs d’os réintroduits en Aveyron

Mardi 02 mai 2017, trois gypaètes barbus ont été libérés à Nant, par la LPO Grands Causses, sur le territoire du Parc naturel régional des Grands Causses, Aveyron.
Les élèves des classes de cycle 2 et 3 des écoles de Nant, Sauclières, et de L’Hospitalet du Larzac, les élus du territoire, les représentants des partenaires institutionnels et financiers du programme, les habitants ou encore de nombreux observateurs venus de loin, étaient réunis dans la salle communale de Nant, pour accueillir ces trois oiseaux. 

Retour d'un couple de percnoptère dans les Grands Causses

Un seul couple de vautour percnoptère a été contacté dans les Grands Causses cette année, malgré l’effort de prospection de l’équipe de la LPO Grands Causses.

La première observation d’un individu a été faite le 10 mars sur le charnier de Cassagnes. Il a été rejoint quelques jours plus tard par son partenaire arrivé le 14 mars. Le nid a été occupé rapidement.
Nous n’avons pas eu de mal à le trouver car il s’agit du même nid déjà utilisé l’année dernière. La femelle a pondu le 4 avril.

Retour de migration des Vautours percnoptères

Les membres de l'association Goupil Connexion, dans l'Hérault et Gard, nous annonce l'arrivée des premiers Vautours Percnoptères.

Pour rappel ces Vautours quittent les lieux de reproduction européens fin août pour un voyage de quelques milliers de kilomètres vers les lieux d'hivernage en Afrique sub saharienne. Ces retours de migration marque le début du printemps.

Portrait: Rosalie, stagiaire à la LPO Grands Causses

Originaire de St-Pal-la-Muse (12), l'équipe de la LPO Grands Causses accueille pendant une semaine, une jeune stagiaire de 15 ans, Rosalie, venue découvrir les Vautours mais aussi apprendre à connaître les métiers autour de la protection de l'environnement. Au cours de ces quelques jours, Rosalie a accompagné l'ensemble des membres de l'équipe afin de comprendre au mieux leurs activités liées à la conservation des quatre espèces de Vautours.

Laisons-la maintenant se présenter:

Projet de Plan national d’actions « Vautour fauve et activités d’élevage »

Le vautour fauve est grand rapace qui a failli disparaître de France puisqu’il en restait moins d’une centaine de couples dans les Pyrénées dans les années soixante. Depuis sa protection réglementaire et, grâce à une politique active de conservation, cette espèce a pu reconquérir une partie de ses anciens territoires, dans le Massif central et les Alpes du Sud.

Le vautour fauve est un oiseau nécrophage dont l’essentiel des ressources alimentaires proviennent des carcasses d’animaux d’élevage. La distribution de cette espèce est donc étroitement liée à la présence d’un élevage extensif. Dans ces régions d’élevage, le vautour fauve joue un rôle d’équarrisseur naturel et les avantages en matière d’élimination des cadavres sont notables.

Maroc: Réintroduction du Vautour fauve

A l’instar de la communauté internationale, le Maroc a célébré, le 2 Février 2017, la Journée Mondiale des Zones Humides pour commémorer la signature de la Convention de Ramsar (engagement international pour la préservation et l’utilisation rationnelle des zones humides) sous le thème «Des zones humides pour la prévention des risques de catastrophes».

Pages