Actualités

 Galerie photo

Collecte des pelotes de réjection de Vautours moines dans les Grands Causses

Depuis 3 ans, l’équipe de terrain de la LPO Grands Causses collecte des pelotes de Vautours moines sur les sites de reproduction. Nous profitons du baguage des poussins au nid au printemps, mais nous visitons aussi certains sites après l’envol des jeunes en automne. Le matériel collecté, qui contient des poils, des os, de la peau, des onglons, des végétaux, etc. est analysé par Christian Riols.

Les résultats montrent que ovins, caprins et, en moindre mesure, bovins et équins constituent le régime alimentaire de base du Vautour moine caussenard. Mais la faune sauvage est très présente dans ces restes : renard, lièvre, lapin constituent une part non négligeable du régime alimentaire contrairement aux sanglier, mouflon, genette, reptile, oiseaux qui sont présents mais ne représentent qu’un faible pourcentage. Affaire à suivre…

Interaction entre Cardabelle et un jeune Aigle royal

 Après avoir passé plusieurs jours dans les Cévennes (Gard), Cardabelle fréquente à nouveau le secteur du site de lâcher. Dimanche 23 septembre 2012, elle a été observée au cours d'une interaction avec un jeune Aigle royal.

 

Observatrice : Marion CARSAC

Un caussenard au Maroc !

Il y a quelques jours, un vautour caussenard a été recueilli par des particuliers au Maroc. Ne sachant quoi en faire et utilisant les informations présentes sur la bague de cet oiseaux, ils ont contacté le Muséum National d’Histoire Naturel, qui coordonne les programmes de baguage des oiseaux en France. Après recoupement des informations dans la base de données de la LPO Grands Causses, nous avons identifié cet individu. Il s’agit d’un vautour fauve bagué au nid en mai 2011 dans les Gorges du Tarn. Depuis il n’avait été observé que deux fois les 13 et 20 septembre 2011 dans les Grands Causses, avant d’être identifié dans cette contrée lointaine…

Le vautour Moine dans les Grands-Causses : 20 ans déjà !

En 1992, 10 ans après la première reproduction des vautours fauves réintroduits, le vautour moine fait son retour dans les gorges des Grands-Causses. De 1992 à 2004, 4 à 6 individus ont été relâché par an par la méthode du taquet ou celle des volières. Les premiers vols n’étaient souvent pas à la hauteur de nos espérance : souvent, le pauvre vautour se retrouvait bas dans les gorges, parfois en mauvaise posture… mais il repartait, quelquefois seulement le lendemain et finalement découvrait ou redécouvrait le thermique salvateur qui l’emmenait haut vers ses frères.

Etat des lieux des colonies dans les Grands Causses

Vous trouverez ci-dessous un état des lieux encore provisoire, à la date du 3 septembre 2012, du suivi des colonies de vautours dans les Grands Causses en 2012. Comme d’habitude, ces données ont été compilées à partir du travail de suivi mené par les agents du Parc national des Cévennes et de la LPO Grands Causses.

Vautours moines

20 couples de vautours moines pour 11 jeunes à l’envol. 11 poussins bagués au nid.
De nombreuses informations d’actualité sur cette espèce sont disponible sur le site du Plan National d’Action à l’adresse suivante : http://rapaces.lpo.fr/vautour-moine

Vautours fauves

370 couples reproducteurs de vautours fauves et 285 jeunes à l’envol. 53 poussins bagués au nid.

Pages