Bonnes nouvelles du Haut-Dauphiné

Commençons cette nouvelle année dans la bonne humeur !! Avec cette joyeuse nouvelle !! Eh oui, comme vous le savez, chaque année, le mois de janvier est marqué par les pontes chez le gypaète. Le trio du Haut-Dauphiné ne fait pas exception, en pondant en ce début 2019 dans une nouvelle aire, sur le versant opposé. Une ponte arrivée ce 10 janvier, soit un mois plus tôt que celle de l’année dernière !

   © Cathy Ribot/Envergures alpines

L’un des gypaètes de ce trio n’est d’autre qu’un mâle dénommé Balsate, lâché en 2012 dans les Grands Causses. Cette bonne nouvelle peut être annoncée grâce aux suivis réguliers des membres d'Envergures alpines et de ceux du Parc des Êcrins. Envergures alpines, association référente pour le suivi de la reproduction du gypaète dans le Haut-Dauphiné, est investie tout au long de l'année pour la préservation de l’espèce. Elle est également membre de l'International Bearded Vulture Monitoring (IBM), structure à l’origine de la réintroduction du gypaète barbu dans les Alpes.

La couvaison est un moment critique pour les gypaètes, chaque dérangement (ski hors-pistes, survols, escalade), au sein de la zone de sensibilité majeure (ZMS), met en péril la survie des œufs. Il est donc important de respecter les mesures mises en œuvre pour la tranquillité du trio.