Des nouvelles de Layrou

Layrou a été observé dernièrement près de Meyrueis en compagnie des gypaètes lâchés cette année. Cette observation nous rappelle l’histoire quelques peu chaotique de ce gypaète barbu des Grands Causses.

Né le 08 mars 2013 au Centre d’élevage de Guadalentin (en Andalousie, Espagne), il a été lâché dans les Gorges du Trévezel le 06 juin 2013 en même temps que Dourbie.

Un an plus tard, Il a été retrouvé dans le Lot grâce à sa balise GPS , à terre, blessé par un tir et très affaibli. Ses chances de revoler étaient alors bien minces. Après une opération et plusieurs semaines de soin, Layrou s’est heureusement bien remis et a été relâché durant l’été 2014. Depuis, il est régulièrement observé dans la région des Grands Causses où il semble se sédentariser.

Layrou est aujourd’hui dans sa quatrième année, sa silhouette, comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, prise cette semaine par un garde du Parc National des Cévennes, est celle d’un gypaète barbu adulte : le contraste entre la couleur de ses ailes et sa queue sombres et, le reste de son corps s’intensifie ; les plumes de son torse et de son cou deviennent blanches et se teinte de ocre. On peut aisément distinguer la différence avec un jeune de l’année dont la silhouette est plus sombre et le plumage plus régulier, voir photo ci-contre de Viaduc en vol (lâcher Gypaète barbu 2017).