Malgrè la neige les gypaètes couvent

Lu sur le site du VCF
 

Alors que de nouvelles tempêtes déversent de grande quantité de neige dans les Alpes, les gypaètes barbus ignorent royalement le froid, la neige et la glace pour ce qui les préoccupe principalement actuellement à savoir la reproduction.

Les gypaètes barbus sont parmi les premiers à se reproduire en Europe - leur timing est parfaitement adapté pour avoir des poussins au début du printemps, quand beaucoup d'herbivores de montagne ont leurs petits dont une partie meurt après la naissance et qui vont fournir de la nourriture. Cela signifie qu'ils coyvent tout au long des mois d'hiver difficiles.

 

Les images ci-dessus sont  capturées par Denis Attinault il y a quelques semaines, d'un couple bien connu dans le Parc National de la Vanoise (France). Les gypaètes barbus sont occupés à entretenir leur nid juste avant de pondre leur premier œuf en subissant les escarmouches répétées des chocarts. Ils vont maintenant couver dans la neige!

 Les gypaète barbus continuent d'augmenter dans les Alpes, et confirment que le projet de réintroduction qui a débuté il y a 30 ans est l'un des plus grands concernant la faune sauvage actuellement.

L'année dernière, il y avait 47 territoires occupés, 42 couples reproducteurs et 31 jeunes à l'envol- un nouveau record, et un signe que cette population augmente maintenant de façon exponentielle!

 Le VCF coordonne le projet de réintroduction dans les Alpes, avec de nombreux partenaires dans 4 pays. Les premiers lâchers ont commencé en 1986, la première reproduction dans la nature remonte à 1997 et maintenant nous ne relâchons que des individus génétiquement rares pour renforcer la diversité génétique de la population. En attendant, nous travaillons également à minimiser les menaces pesant sur l'espèce. notamment à travers le projet LIFE GYPHELP, avec de nombreuses actions précisément centrées sur le Parc national de la Vanoise.