Aux dernières nouvelles…

Depuis l’échappée belle de Durzon parti jusqu’en Allemagne et de Viaduc dans le Massif Central cet été, les gypaètes barbus lâchés en 2017 sont actuellement tous présents dans la région des Grands Causses.

Cependant, la vigilance est toujours de mise et, ces oiseaux font l’objet d’une surveillance discrète de la part des gardes du Parc National des Cévennes et des membres de la LPO Grands Causses.

Ainsi, les rapports de surveillance nous relatent quelques observations. Un jour, Viaduc et Arcana ont été aperçus s’alimentant avec des os. Un autre jour, Arcana a été vue faisant plusieurs loopings avec un os dans les serres, comme un jeu...On a vu aussi, Viaduc effectuer plusieurs petits vols jusqu’au pied des falaises avant de reprendre de l’altitude pour ensuite disparaître sur le plateau alors que, Arcana posée dans les falaises, entretient son plumage bien trempé par les averses consécutives. Un autre observateur signale Calendreto survolant la Jonte....

Plus passionnant encore, c’est quand ce petit groupe reçoit la visite d’autres gypaètes barbus. Bien sûr Layrou, souvent présent sur le même site mais aussi, bonne surprise, un gypaète immature inconnu observé à des dates différentes. Le premier observateur a rapidement réalisé un croquis de sa silhouette et, quelques jours plus tard, un gypaète inconnu sur notre territoire, a été également photographié en vol. Il semblerait que ce soit le même individu doc1.pdf toujours non identifié à ce jour.

Cet épisode donne toute sa signification au programme européen Life GYPCONNECT qui a pour projet la connexion entre les populations de gypaètes barbus des massifs alpins et pyrénéens.