Décès de DURZON

Le ciel des Causses endeuillé

Durzon,  jeune Gypaète relâché en 2017 dans les Grands Causses, a été retrouvé mort au milieu d’un champ sur le Causse du Larzac.

Les données émises depuis sa balise GPS semblent indiquer qu’il était immobilisé depuis vendredi dernier (09/02). Récupéré en début de semaine, le cadavre ne présentait pas de signe visible d’électrocution, ni d'autre marque particulière permettant de définir une cause à sa mort. Une première radiographie, n’a révélé aucune trace de plomb, ni de présence de fracture. Toutefois le cadavre a été retrouvé à environ 400 mètres d’une ligne électrique, l’hypothèse d’une collision est donc plausible. 
L'oiseau a été envoyé auprès de vétérinaire spécialisés pour analyse de l’éventuelle présence interne de toxines et/ou de métaux. Les résultats de ces tests, couplés à ceux de son autopsie permettront de donner suite aux causes de sa mort. Ces données demeurent importantes pour toutes les équipes investies dans la conservation du Gypaète barbu.

Les nouvelles des 4 jeunes Gypaètes lâchés en 2017 dans les Grands Causses étaient jusqu'ici plutôt encourageantes. Malheureusement ce récent décès de DURZON rappel la fragilité de l'espèce et toute l'importance d'un suivi à long terme des individus et du projet de réintroduction.