Conclusions de l’atelier tenu sur les quatre espèces de Vautours européens, en Espagne

Début novembre 2016 s’est tenu un atelier de travail sur le développement d’un plan d’action commun pour la conservation des quatre espèces de Vautours en Europe, au Moyen-Orient et en Asie Centrale.

70 participants de 25 pays et venant de 50 organisations différentes (dont de gouvernements) étaient rassemblés dans la Biosphère de Monfrague, en Extremadura, Espagne. Ce rassemblement a été organisé et mené par la Vulture Conservation Foundation (VCF), et lancé par la « Convention on Migratory Species » (CMS).

Dans la perspective de promouvoir des actions de conservation concertées, collaboratives et coordonnées sur le Vautour fauve, moine, percnoptère et le Gypaète barbu ; les menaces importantes ont été identifiées :

1. L’utilisation de poisons pour tuer des prédateurs ou autres gibiers.
2. Collision avec des lignes électriques.
3. Electrocution.
4. Collision avec des éoliennes.
5. Disponibilité de nourriture in situ.

Par conséquent, les participants de cet atelier : conservateurs, chercheurs, représentants de l’Etat ont listé un nombre d’actions essentiels pour sécuriser la conservation des quatre espèces de vautours à travers l’Eurasie et le Moyen Orient, évoqué en suivant :

- Amélioration de la législation et de l'application de la loi afin de réduire les perturbations humaines et les persécutions directes.
- Nouvelles aires protégées et règlements améliorés.
- Cartographie de sensibilité pour les réseaux électriques et éoliens.
- Correction des points noirs de collision et d'électrocution.
- Utilisation de pylônes sûrs sur de nouvelles lignes, entretien adéquat des pylônes isolés corrigés.
- Amélioration de la planification des nouvelles lignes et du parc éolien, y compris l'identification des zones d'exclusion des parcs éoliens et l'amélioration des protocoles de surveillance.
- Établir des bases de données nationales sur l'intoxication et surveiller les incidents d'empoisonnement efficacement, avec un dépistage toxicologique adéquat, aussi pour les produits agrochimiques et les médicaments vétérinaires.
- Création et formation d'unités anti-intoxication.
- Promotion d'une gestion efficace de l'élevage, amélioration des dispositifs de compensation contre les dégâts des prédateurs.
- Interdiction du Diclofénac s'il entre dans la chaîne alimentaire vautour.
- Sensibilisation à la question de l'empoisonnement au plomb, conduisant à l'interdiction de la chasse avec des munitions au plomb dans au moins l'UE d'ici 2027.
- Établir de bonnes données de référence, avec un recensement régional du vautour tous les dix ans.