Dernières nouvelles sur la vire

 Mardi 4 juin, Lausa était toujours sur la droite de la vire, au pied des falaises.
Monna, de son côté, restait dans le secteur de la cavité.
Europe a réussi à revenir dans la vire pour s'y nourrir et a effectué quelques vols, dont un de 3 minutes.

 

Les interactions entre Cévennes et Buisson ont été un peu agressives lundi mais se sont rapidement apaisées mardi.
Cévennes est très vif et a été très à l'aise dans ce nouvel espace de la vire.

Buisson nous a inquiétés par son poids léger (4,4 Kg) lors de la pose de la balise. Il semble moins vif que Cévennes, qui est pourtant son cadet.
Nous avons appris que cet oiseau a fait une chute au centre d’élevage où il était hébergé quelques jours avant son arrivée dans les Grands Causses. Toutefois, l'oiseau n'avait pas présenté de symptôme alarmant après sa chute.
Buisson fait l'objet d'une surveillance particulière car il présente une boiterie franche de la patte gauche. Une radiographie a été réalisée, et aucune fracture ni fêlure n’a été identifiée. Les investigations et observations se poursuivent donc.