La sécurisation avifaune des lignes électriques dans les Grands Causses se poursuit dans le cadre du LIFE GYPCONNECT

 

Un deuxième chantier de sécurisation avifaune de lignes électriques vient d’être finalisé dans le cadre du programme LIFE Gypconnect. La percussion avec les installations électriques demeure en effet l’une des premières causes de mortalité chez les grands rapaces, en particulier chez le Gypaète barbu, espèce menacée qui fait l’objet d’un programme de réintroduction dans les Grands Causses et dans les Préalpes.

L’une des actions de conservation menée par le programme LIFE Gypconnect concerne la sécurisation des infrastructures électriques présentant une dangerosité pour les vautours, à l’aide de dispositifs antipercussion ou anti-électrocution. Les conventions nationale et locale passées entre la LPO et ENEDIS permettent d’intervenir dans ce sens.

Le secteur venant d’être sécurisé couvre 5 km de linéaire, situé au sein d’un périmètre de 6km lui-même défini autour du site de lâcher des gypaètes barbus dans le département de l’Aveyron (Trévezel, commune de Nant).

Trois systèmes complémentaires sont utilisés :
- des balises firefly (pour matérialiser les câbles),
- des cierges (pour dissuader les oiseaux de se poser au sommet de pylônes) eux-mêmes équipés de balises firefly,
- des sphères de dissuasion.

Cette opération a aussi été l’occasion de former et sensibiliser de futurs professionnels. En effet, six apprentis techniciens de chez ENEDIS ont pu bénéficier d’une formation spécifique sur ce chantier, et des jeunes de la Mission Locale de Lozère sont venus le visiter. Une belle opportunité pour faire prendre conscience à la jeune génération des enjeux environnementaux de notre société.